Les zones d’entraînements: qu’est-ce que c’est?

Les zones d’entraînements: qu’est-ce que c’est?
Journal Accès
Chroniques

Mise en forme et nutrition des sports

D’abord il faut connaître votre fcm (fré­quence cardiaque maximale). elle se détermine comme ceci: 220 – votre âge = x

Voyons dans le tableau suivant, l’exemple de charles, 50 ans.

220 – 50 ans = 170. Ce chiffre représente la fcm de charles ou le nombre de battements minutes maximales que le cœur de charles devrait fournir lors de scéances d’entraînements. à partir de cette donnée nous pouvons calculer les zones d’entraînements.

Zone 1: 60% à 70% de 170 ( fcm de charles) = 102 à 119 battements par minute. on effectuera un travail en endurance de base. On doit pouvoir parler dans cette zone.

Zone 2: 70% à 80% de 170 = 119 à 136 battements par minute. on effectuera un entraînement en endurance critique modérée. C’est la zone d’entraînement la plus productive. à 80% on jase moins!

Zone 3: 80% à 100% = 136 à 170 battements par minute. Elle représente la puissance aérobie maximale et c’est la zone de production d’acide lactique. La sensation des jambes lourdes. Ces zones servent à déterminer le type d’entraînement que vous voulez effectuer en se basant sur les qualités à développées: vitesse, endurance aérobie, force maximale, force-vitesse etc… selon les besoins de votre activité à pratiquer. Précisons qu’il est de mise d’utiliser un bon cardiomètre afin d’analyser justement dans quelles zones s’effectuent nos entraînements.

Notons que cette valeur de départ de 220 est une formule générale car en fait lors d’un programme sérieux d’entraînement cette donnée sera évaluée sous supervision médicale avec des appareils ultra précis afin d’ avoir une valeur réelle. Il faut aussi tenir compte du fait que les êtres humains ne sont pas tous identiques. en d’autres mots, deux individus, de même âge, sexe et condition physique peuvent très bien avoir des valeurs différentes. celui qui aura un pouls plus élevé n’est pas obligatoirement celui qui est le moins en forme. il faut aussi tenir compte de la fréquence cardiaque au repos. prochaine chronique: nutrition des sports et recettes alléchantes.
À vos marques, prêts, partez!

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Chroniques

  • L’Homme s’ennuie

    La chronique à Mimi Des fois, il me faut un GPS pour suivre l’Homo Sapiens modèle 2018....

  • La clé du bonheur

    Chronique :  La deMOIs’aile / / École A.-N.-Morin Océane Théorêt, secondaire 5 « Sois belle, mais pas trop,...

  • Le cancer de la prostate

    Le mois de novembre est depuis 2004 dédié au cancer de la prostate. Levons le voile sur...

  • Épicerie bio-vrac-local : De belles nouveautés dans mon bocal

    Chronique : « Bouffe ta région »   Si vous êtes soucieux de réduire votre empreinte environnementale et que...

X