Circonscription de Bertrand

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Circonscription de Bertrand

Lucie Mayer aux couleurs de Québec solidaire

C’est le 8 mars dernier à Sainte-Adèle que Lucie Mayer fut choisie comme candidate de Québec solidaire dans la circonscription de Bertrand. Résidente de Prévost depuis près de 15 ans, Mme Mayer est reconnue pour être polyvalente, engagée et humaine. Musicienne, chanteuse lyrique et professeure, Lucie Mayer est aussi secrétaire du comité national Refusons les compteurs et porte-parole des mouvements Laurentides Refuse et Prévost Refuse.

Militante de Québec solidaire depuis 2007, elle est également responsable de la Commission thématique sur l’agroalimentaire et la ruralité et fait la promotion d’une alimentation biologique, locale et de saison en plus de porter une attention particulière à la qualité de vie des agriculteurs et agricultrices. Membre de l’Union des artistes depuis 1988, Mme Mayer réfléchit depuis près de trente ans à la place de l’artiste dans la société québécoise. Elle dénonce la situation précaire de nombre de ses consoeurs et confrères et fait la promotion des valeurs de Québec Solidaire dans le dossier, «seul parti capable de défendre les droits citoyens», selon elle.

Trois enjeux pour la région

Mme Mayer a des propositions pour régler le problème de pénurie de médecins de famille dans le comté de Bertrand. «Les dernières années au Québec se sont illustrées par l’érosion des droits des citoyens au Québec. Notamment le droit d’accès à des services de santé de qualité. Il nous semble essentiel de garantir des soins de santé et des services sociaux publics, universels, de qualité et de proximité 24h sur 24, grâce à un réseau complet de cliniques comprenant des CLSC renforcés, un soutien à domicile élargi, un médecin de famille pour chaque personne et j’en passe. C’est une grosse commande. Mais pour l’amour des Québécois, on prend soin de nous. Elle prend position également sur l’achat local. «Clairement, les Laurentides sont concernées par notre politique de souveraineté alimentaire, avance Lucie Mayer. Nous voulons soutenir et favoriser l’accès, dans tous les quartiers, villages et régions, d’aliments sains et produits localement ainsi que mettre sur pied un code d’éthique qui permettrait – finalement – d’identifier la présence d’OGM. Lorsque qu’on met le citoyen au centre de nos choix, ça ne peut qu’être bénéfique.»

Et sur la question de l’exploitation de certaines de nos ressources naturelles (forêts, mines), sa vision est claire: «Dans le cadre de l’exploitation des ressources stratégiques (dans le domaine de l’énergie entre autres), Québec solidaire considère impératif que le Québec redevienne maître de ses ressources et qu’un système de redevances justes soit mis en place. Il est aussi important de faire transformer la ressource chez nous, là où elle est extraite. Dans le cadre de la défense des droits citoyens, nous croyons qu’il est urgent d’éliminer la suprématie des droits des minières et d’accorder un droit de veto aux collectivités concernées par les permis miniers.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de