CISSS des Laurentides : Le plus grand employeur de la région des Laurentides

Françoise Le Guen
CISSS des Laurentides : Le plus grand employeur de la région des Laurentides
Mario Cianci, directeur des ressources humaines du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides et Pascale Cloutier, directrice adjointe des ressources humaines. (Photo : Françoise Le Guen)

Plus de 300 emplois sont disponibles au CISSS (Centre intégré de santé et de services sociaux) des Laurentides.

Selon Mario Cianci, directeur des ressources humaines, le CISSS est à la recherche de personnel dans le domaine de la santé, notamment des préposés aux bénéficiaires, des infirmières, des infirmières auxiliaires et aussi des agents administratifs.

« On cherche également des intervenants, des travailleurs sociaux, des éducateurs spécialisés et des techniciens. On a 1,2G$ de budget pour l’organisation, mais on a aussi, en termes de développement des infrastructures, au-delà de 1,5G$, ce qui va amener à la création de nouveaux CHSLD, donc encore une plus grande demande de préposés aux bénéficiaires. » Pascale Cloutier, directrice adjointe des ressources humaines, ajoute qu’un nouveau CHSLD ouvrira à Sainte-Adèle en mars 2020. « On va avoir besoin de 100 nouvelles personnes : infirmières, infirmières auxiliaires, préposés. On est en phase de recrutement. On embauche  2 000 personnes par années et si on pouvait, on en embaucherait encore plus. » Avec 80 installations à travers les Laurentides, le CISSS est une organisation de 14 000 employés.

Solutions novatrices

D’ailleurs pour ceux qui sont intéressés au métier de préposé aux bénéficiaires le CISSS fait dorénavant de la formation en organisation en lien avec les centres de formation professionnelle. « Et, si les gens n’ont pas tout à fait le profil, on a de très bons liens avec les maisons d’enseignement, du secondaire 5 jusqu’à l’université, », explique Pascale Cloutier.

Mario Cianci ajoute que le CISSS s’inscrit à l’intérieur de toutes les solutions novatrices. « On veut aller chercher les gens, les amener à travailler dans les Laurentides. On vient de créer 500 postes au mois de mars pour venir stabiliser tous nos services, partout sur le territoire. C’est notre première phase, la deuxième commence après l’été ».

Par ailleurs, le CISSS a créé des postes à temps complet « et, pour tout ce qui touche les infirmières, infirmières auxiliaires et les inhalothérapeutes, on a signé une entente avec notre syndicat permettant aux temps partiels de les rehausser jusqu’à 0,8, ce qui était une de leurs demandes. On veut s’assurer de stabiliser les gens sur des postes. On ne veut plus fonctionner avec du rappel au travail, on veut fonctionner avec des effectifs en place », affirme M. Cianci.

L’Hôpital régional de Saint-Jérôme.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de