Des usagers ayant un trouble du spectre de l’autisme s’impliquent dans la communauté

Par Production Accès
Des usagers ayant un trouble du spectre de l’autisme s’impliquent dans la communauté
L’usagère Leslie-Ann Whalen amorce la conception du matelas en découpant les bandelettes qui permettront le tissage. (Photo : CISSS des Laurentides)

Depuis octobre 2019, les participants du plateau de travail le Tremplin du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides créent des matelas de sol à l’aide de sacs de lait. Ces participants ont tous un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et leur travail de création de matelas leur permet de venir en aide aux personnes sans-abris de la région.

Issu de la collaboration entre le CISSS des Laurentides, la Société de l’Autisme des Laurentides et d’un travailleur de rue pour la distribution des matelas, ce projet tient compte des habiletés et des intérêts des participants. En effet, les personnes ayant un TSA apprécient généralement les tâches répétitives et structurées. En leur expliquant la logique derrière le découpage des sacs de lait, l’assemblage à l’aide de nœuds et le tissage qui forme le matelas, ceux-ci peuvent visualiser le résultat final et comprendre toute l’utilité du matelas et ils en retirent ainsi un grand intérêt pour le travail.

« Trois cents sacs de lait sont nécessaires pour créer un matelas. Les participants ont travaillé fort pour offrir trois matelas à des adultes sans-abris de la région. Le fait de savoir qu’une personne sera heureuse et n’aura pas froid, grâce à un matelas qui est imperméable et isolant, est une grande source de motivation pour ces usagers. Tout le monde peut contribuer à rendre sa communauté meilleure et les participants du plateau de travail le Tremplin le démontrent souvent par leurs belles réalisations », souligne fièrement Jean-Philippe Cotton, président-directeur général adjoint du CISSS des Laurentides. 

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments