Clarifications…

Par Journal Accès
Clarifications…

Suite à la lecture de l’article sur l’équité salariale, paru en vos pages la semaine dernière («Équité salariale: Récupération politique clament les syndiqués et les femmes»), j’aimerais d’abord signifier que le Réseau des femmes des Laurentides se réjouit du règlement obtenu pour l’équité salariale et ce, malgré la récupération politique qui règne actuellement. Effectivement, le travail derrière un tel résultat est considérable (mouvement des femmes, syndicats…) et le mérite revient à l’ensemble des acteurs et actrices qui ont agit pour que ça arrive enfin.

Ceci étant dit, certaines informations de l’article doivent être clarifiées sont erronées et il nous semble essentiel de préciser les faits :

1. La ministre Carole Théberge n’est pas venue rencontrer les groupes de femmes de la région en octobre, elle a plutôt rencontré des représentantes de regroupements nationaux à Montréal pour souligner l’anniversaire de la marche mondiale des femmes.

2. Dire que 30% des femmes gagnent moins que les hommes n’est pas exact. On devrait plutôt lire que les femmes gagnent globalement 70% des revenus des hommes (tous revenus confondus, au Canada). Autres exemples des inégalités économiques et persistantes vécues par les femmes :
➢ 70% des personnes au salaire minimum sont des femmes.
➢ Chez les cadres supérieures, les femmes ne reçoivent que 63% du salaire horaire moyen des hommes. (source: **Les femmes et le marché de l’emploi; la situation économique et professionnelle des québécoises**. Comité aviseur femmes en développement de la main-d’œuvre, dépliant, février 2005)

Sophie Gilbert, coordonnatrice, Réseau des femmes des Laurentides

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de