Claude Cousineau sera responsable de l’ensemble de la région

Par Nathalie Deraspe

Pauline Marois vient de nommer le député de Bertrand responsable de la région des Laurentides. Cette nouvelle fonction vient s’ajouter à celle de porte-parole du deuxième groupe d’opposition sur la recherche, le développement et l’innovation technologique au sein du Parti Québécois.

Joint par téléphone à Ottawa, alors qu’il assistait à l’Assemblée parlementaire de la francophonie à titre de rapporteur pour la commission de l’éducation, de la communication et des affaires culturelles, le député de Bertrand a précisé le mandat qui vient de lui être confié. «Je serai au cœur de l’action politique, a expliqué Claude Cou­sineau. Je devrai faire en sorte que les candidats soient prêts pour les prochaines élections, qu’elles soient dans six mois, dans un an ou dans deux, a précisé le député. À ce titre, je devrai rencontrer les exécutifs de chacun des comtés de la région, suivre les assemblées générales et tout le processus de candidatures, afin de m’assurer que la ligne du parti soit bien maintenue. L’objectif, ajoute-t-il, c’est de reconquérir les comtés perdus. En politique, six mois, c’est une éternité. Si on a perdu des comtés, on est tout aussi capables de les reprendre.»

Cinq candidats dans Prévost

Dans le comté de Prévost, les candidats se bousculent au portillon. Cette forteresse longtemps défendue par la députée Lucie Papineau a été cédée aux adéquistes lors des élections de mars dernier, qui l’ont emporté par une majorité de moins de 2% des voix. En juillet dernier, Mme Papineau annonçait qu’elle ne briguerait pas un nouveau mandat. Aussitôt, un premier aspirant au titre s’affichait. Peu de temps après que l’avocat Rhéal Fortin ait annoncé ses couleurs, c’était au tour de Joël Bouchard, ex-président du Forum Jeunesse des Laurentides, d’entrer dans la course. L’ex- directeur de campagne lors des élections générales de 1994, Mario Fauteux, lui a emboîté le pas, tout comme Gilles Robert, enseignant d’histoire à l’Académie Lafon­taine. La semaine dernière, Line Chaloux sautait dans l’arène. La directrice générale du Coffret, un organisme régional en matière d’accueil et d’établissement des immigrants dans les Laurentides, est la seule femme à vouloir remplacer Lucie Papineau dans Prévost. À noter que Christian Raymond, qui avait été expulsé comme candidat de l’ADQ pour avoir tenu des propos xénophobes au début de la campagne électorale, tentera pour sa part de se faire élire comme indépendant.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de