Compromise, moi?

Par Josée Pilotte

C’était à la même époque l’an dernier. Facile de me remémorer la chose, j’avais alors dans la tête les mêmes clochettes qui carillonnaient à mes oreilles, me soûlant des jours durant avec d’immortelles chansons: Petit Papa Noël, Vive le vent, Minuit Chrétiens…
À part toute cette neige qui tombe, et qui tombe sans timidité, qui étend sa toile d’une blancheur immaculée sur nos têtes comme à nos pieds, rien n’est vraiment différent.

Rien n’est vraiment différent. Mais rien n’est vraiment pareil non plus. Je nous revois, avec ma bande de joyeux lurons, écrire en cachette nos résolutions, pour ensuite les glisser au fond d’une bouteille vide que l’on oubliera la prochaine année sur la tablette du foyer. J’avais même proposé à mes gentils troubabours de remplacer les mots «je prends des résolutions» par les mots «je m’assume» (non mais a voulais-tu la fille!!!); je trouvais qu’ainsi la tâche en deviendrait plus «compromettante».

C’était en décembre 2007, et je me suis compromise.

Je ne sais pas pour les copains, mais moi c’est avec avec fierté que cette année je casserai la bouteille à la fin du décompte du jour de l’An.

C’est que vois-tu, Ami Lecteur, j’ai pour la première fois de ma vie tenu, et à bout de bras… mes résolutions! Elles étaient trois comme les rois mages… Je me suis assumée!

J’arrive donc avec force, gonflée à bloc avec mes trois victoires en poche, que je résumerais ainsi: 1-2-3 ACTION!

Un appareil-photo autour du cou, un clavier sous les doigts, les running shoes aux pieds… Vous devinez?
Ç’a été du sport dans tous les cas et dans tous les sens, mais quel trip, mais quel thrill…
À part toute cette neige qui tombe, et qui tombe sans timidité, qui étend sa toile d’une blancheur immaculée sur nos têtes comme à nos pieds, rien ne sera plus pareil.

Je ne sais pas quelle allure prendra ma toile en 2008, mais j’en ai une petite idée: plusieurs demi-tons et même quelques couleurs «éblouissantes» s’ajouteront à ma palette (quand même pas trop… j’ai toujours été une fille colorée et «allumée», n’en déplaise à certains maires)!

Plusieurs personnes ont contribué à l’aboutissement de mes défis qui ont été parfois physiques, souvent créatifs, d’autres fois émotifs, mais dans les cas toujours très inspirants!

Merci à vous, ma gang de sportifs, Michel, Manon, Joyce, Jonathan, qui avez su m’entraîner plus loin…

Merci à vous, Mary-Jo, Éric-Olivier et toute ma gang d’Accès, qui avez su m’envoler plus haut…

Merci à vous, mes amis, Isabelle B, Nathalie P, Nathaly G, Stef, Martin, JF, Mélanie, Natacha, Les deux Jo, qui m’emportez dans la joie et l’allégresse (!)

Merci à toi, Chéri, de m’envoyer au 7e ciel!!!

Merci à vous, chers lecteurs. C’est parce que vous êtes les meilleurs que nous sommes les meilleurs!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de