Compteurs intelligents d’Hydro-Québec

Par Journal Accès

La MRC des Pays-d’en-Haut appuie une motion de l’Assemblée nationale

Sensibles aux préoccupations exprimées par certains citoyens relativement aux radiofréquences émises par les compteurs de nouvelle génération que souhaite implanter Hydro-Québec sur le territoire de la municipalité régionale de comté (MRC) des Pays-d’en-Haut; les membres du conseil des maires ont unanimement résolu d’appuyer une motion de l’Assemblée nationale du Québec demandant à Hydro-Québec d’offrir à ses clients la possibilité de refuser l’installation d’un compteur dit intelligent, et ce, sans frais supplémentaires.

 

Rappelons qu’en octobre 2012, la Régie de l’énergie a autorisé le remplacement des compteurs appartenant à Hydro-Québec par des compteurs de nouvelle génération et qu’elle a approuvé les modalités et conditions d’une option de retrait pour les clients qui refusent l’installation de ce type de compteur. Divers citoyens, groupes et associations ont exprimé, depuis, des craintes face aux risques potentiels pour la santé des individus qui pourraient découler de la présence à domicile d’un tel appareil à radiofréquences et continuent de s’opposer aux frais punitifs exigés.

 

«Nous ne sommes pas des spécialistes et nous ne sommes absolument pas en mesure d’évaluer si cette technologie présente ou non des risques réels pour la santé des personnes; d’ailleurs les avis scientifiques diffèrent radicalement sur la question», rappelle le préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, Charles Garnier. Ajoutant qu’en tant qu’entité municipale, la MRC n’a pas non plus le pouvoir d’en empêcher l’implantation. «Cependant, nous croyons fermement que les citoyens devraient pouvoir refuser l’installation d’un compteur intelligent chez eux, sans être pénalisés d’aucune manière», croit-il.

C’est pourquoi le conseil des maires de la MRC des Pays-d’en-Haut, par voie de résolution, appuie officiellement la motion unanime du 29 mai 2013 de tous les partis politiques de l’Assemblée nationale du Québec, demandant à Hydro-Québec d’offrir à ses clients la possibilité de refuser l’installation d’un compteur de nouvelle génération, et ce, sans frais supplémentaires.  -Par Accès

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de