Conférence régionale des élus des Laurentides

Par Journal Accès

Coupure de 800 000$ dans le budget

 

Une onde de choc a secoué les administrateurs et les membres de la Conférence régionale des élus des Laurentides (CRÉ) au début du mois de décembre. Sans prévenir, le gouvernement du Québec, par l’entremise du Conseil du trésor, a imposé une coupure au budget de fonctionnement de l’ordre de 800 000$.

 

Cette annonce, le directeur de la CRÉ des Laurentides, Roger Hotte, l’a apprise lors d’une conférence téléphonique avec le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, Laurent Lessard, le 3 décembre lors d’une conférence téléphonique: «On savait qu’il y avait des rumeurs de coupures et de restrictions budgétaires dans l’air. Mais on n’avait aucune information sur la hauteur des coupures et que ces coupures allaient s’imposer sur le budget de l’année courante», explique le directeur général de la Conférence régionale des élus des Laurentides, visiblement secoué par l’annonce. 

 

Au total, la coupure du budget courant imposé par le gouvernement représente 18% du budget de fonctionnement de la CRÉ. Un trou immense dans les projets en chantier dans les différents comités et secteurs d’intervention de l’organisme. «Lors de la conférence téléphonique aux différents présidents des CRÉ au Québec, le ministre, Laurent Lessard, a annoncé qu’il n’allouait pas la hausse prévue de 5 M$ dans le Fonds de développement régional (FDR) et qu’en plus, il allait imposer une réduction des surplus accumulés par les CRÉ s’appliquera à la hauteur de 25 M$ pour l’année financière en cours», peut-on lire dans une lettre envoyée dans les heures qui ont suivi la conférence téléphonique aux maires membres du conseil d’administration de la CRÉ.

 

Ainsi, la CRÉ des Laurentides dispose, pour l’année financière 2010-2011, d’un budget du FDR de 1 827 210 $ au lieu de 2 618 790 $, soit une ponction de 791 580 $ qui représente 30 % de perte de disponibilité. «Le ministre a également indiqué que le budget du FDR pour l’année prochaine (2011-2012) reviendra au niveau de 2009-2010, soit 2 618 790 $, sous réserve, a-t-il précisé, de l’approbation des crédits par l’Assemblée nationale», explique Roger Hotte. 

Pour remédier à ces coupures, le conseil d’administration de la CRÉ des Laurentides, le 8 décembre dernier, a décidé d’imposer une baisse de 18% des frais de fonctionnement du bureau de direction, une coupure de 20% des enveloppes du FDR attribuées aux secteurs socio-économiques pour l’année en cours uniquement. 

 

«Il y aura une coupure de 50 % de l’enveloppe du Plan d’action Laurentides. De cette enveloppe, un montant de 119 567 $ sera complètement amputé pour : Pôles culturels et Infrastructures. Nous respecterons l’engagement de 20 000 $ pour le dossier Infrastructures vu que la démarche est déjà en cours», peut-on lire dans la lettre. 

 

«Nous respecterons cependant les engagements pour les projets déjà autorisés pour lesquels nous avons reçu une recommandation de la part des organismes conseils des divers secteurs socio-économiques. De même que les engagements de la CRÉ en date du 30 novembre 2010 concernant les diverses Ententes de partenariat déjà signées avec les ministères et organismes publics», termine Roger Hotte. 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de