Conte et chants autochtones avec Valérie Ivy Hamelin

Par Marie-Catherine Goudreau
Conte et chants autochtones avec Valérie Ivy Hamelin
(Photo : Collectif Projekroom)

Valérie Ivy Hamelin est une artiste multidisciplinaire de Morin-Heights. Elle s’exprime à la flûte traversière, au chant, au conte, au tambour autochtone, aux percussions et à la danse. Elle présente depuis quelques temps un atelier-spectacle Conte, tambour et chants autochtones à travers les bibliothèques de la région.

Le samedi 27 novembre prochain, elle sera au Chalet Bellevue à Morin-Heights. Lors de cet atelier-spectacle, elle partage des contes traditionnels Mi’gmaq et elle chante à travers ceux-ci. Elle fait elle-même partie de cette nation de Gespeg, en Gaspésie.

Pour elle, la culture est une façon de partager sa langue, de découvrir sa culture ancestrale et de porter des valeurs. « Je suis une personne qui est nostalgique du passé. Je m’ennuie de ce que je n’ai pas connu », explique-t-elle.

Musique du monde

Depuis près d’un an, Mi’gmafrica est né. Il s’agit du groupe de musique formé de Valérie et de Sadio Sissokho, originaire du Sénégal. « C’est la rencontre entre la culture africaine et la culture Mi’gmaq », souligne Valérie.

Dans la dernière année, le groupe a été très en demande au Québec, malgré le fait qu’il n’a pas encore fait paraitre un album. Selon Valérie, leur musique amène les gens dans un « espace de paix ». « Avec ce qu’on vit en ce moment dans notre société, les gens cherchent un sens. Que notre musique soit ancienne, ça vient réveiller quelque chose en eux. »

Valérie y chante souvent des prières, des chants sacrés, ce qui vient vraiment toucher les gens, croit-elle. « On ne joue pas dans des bars ou des festivals, où il y a de l’alcool. On joue dans un contexte associé à la paix, qui permet de se recentrer. » Au mois de janvier, Mi’gmafrica enregistrera son premier album.

Valérie est aussi la fondatrice de Productions Mosaïculture. L’entreprise s’intéresse aux arts de la scène traditionnels et métissés des cultures qui se sont intégrées à la culture québécoise. Mosaïculture est une agence pour artistes et organise également des évènements et des ateliers pour mettre en valeur les musiques du monde.

Porteuse d’eau

En plus d’avoir plusieurs projets culturels, Valérie est aussi militante pour la protection de l’eau pour plusieurs organisme, dont Eau Secours!. Avec l’Observation internationale des droits de la nature, elle travaille sur le dépôt d’un projet de loi pour reconnaître la personnalité juridique du fleuve Saint-Laurent.

Cette démarche a été faite plusieurs fois dans d’autres pays. Valérie, qui agit comme porteuse d’eau, a le rôle de créer un partenariat avec les communautés autochtones pour déposer le projet de loi avec celles-ci.

Contes, tambours et chants autochtones

Samedi 27 novembre  |  15h à 16h   |  À la bibliothèque (25 places disponibles)
Inscription obligatoire : en ligne ou 450 226-3232, poste 132 ou chaletbellevue@morinheights.com

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments