Courses sur glace : Une Colombanoise compétitionnera en Finlande parmi les grands

Par Production Accès
Courses sur glace : Une Colombanoise compétitionnera en Finlande parmi les grands
La patineuse Kelly-Anne Lapointe a l’appui de N.M. Sports, de Montréal-Nord, à ses premiers pas sur le circuit junior du Red Bull Crashed Ice. (Photo : Courtoisie)

Luc Robert – La jeune Kelly-Anne Lapointe, âgée de 19 ans, fera officiellement son entrée sur le circuit mondial junior du Red Bull Crashed Ice, les 1er et 2 février prochains, à Jyvaskyla, en Finlande.

 

Il s’agit d’une série de courses en patins, dévalant un tracé surélevé, qui contient des mini-rampes de sauts. La série Red Bull est connue des Québécois, car le circuit senior s’est arrêté pendant plusieurs années dans la vieille capitale.

«J’ai été admise au sein de leur série junior mixte. Il y a seulement trois filles enrôlées. Nous compétitionnerons face à des garçons, en étant intercalées dans diverses vagues», a-t-elle souligné.

L’étudiante en sciences de la nature, au Cégep Montmorency, n’en sera pas à ses premières armes face à la gent masculine. «J’ai joué au hockey depuis l’âge de trois ans, principalement dans des ligues de garçons. Récemment, j’évoluais pour Georges-Vanier, à Laval. En fait, tout sport sur patins a retenu mon attention, dans ma jeunesse. Les épreuves sur pistes, de type Red Bull, risquent de devenir un sport de démonstration, puis une discipline olympique officielle, d’ici à deux Jeux d’hiver. Ça m’a attiré». «Quant au fait de me frotter à des hommes, ça ne m’effraie pas. Je suis habituée de frapper et de me faire bousculer. Je n’ai pas non plus de vertiges, car sinon, je n’aurais pas d’affaire dans leurs structures géantes».

Mlle Lapointe a délaissé le hockey pendant une saison, question de se concentrer sur ses études collégiales. «Red Bull a cherché des filles avec le profil de hockeyeuses. Ça m’a aussi intéressé et j’ai fourni aux dirigeants une vidéo faisant ma promotion. J’ai ensuite su qu’ils sont venus m’évaluer, incognito, pendant une partie. Ils m’ont contacté et j’ai décidé de tenter ma chance. Ils ont évalué ma vitesse, mes sauts et mon agilité à me relever après une chute. J’ai bien figuré».

Calendrier chargé

À peine arrivée dans le circuit mondial junior, Kelly-Anne Lapointe devra aussi se familiariser à divers circuits. «En plus de l’épreuve disputée à six heures au nord d’Helsinki, je participerai les 8 et 9 février aux épreuves de Boston. J’aime l’idée de commencer à Jyvaskyla, car leur piste est plus longue et la pente moins prononcée que celle du Massachusetts. Je pourrai assimiler et visualiser les tracés, avant de compétitionner sur la pente abrupte et l’espace restreint qui définissent le parcours du Fenway Park de Boston», a-t-elle évalué.

L’athlète prend de plus les bouchées doubles à l’entraînement. «Depuis Noël, je pratique entre 5 et 6 heures par semaine sur la glace, en plus d’une heure trente en gymnase et en ski alpin. L’équilibre représente ma grande force. Je possède également une forte puissance de départ, qui m’aide à me faufiler parmi les autres».

Pour les jeunes qui aspirent à suivre ses traces, Kelly-Anne a quelques conseils. «C’est un sport exigeant, qui oblige à avoir une très bonne confiance en soi. En plus des qualités physiques, il faut pouvoir bien évaluer les pistes et être intense dans nos préparations. L’entraînement est primordial», a-t-elle conseillé tout haut.

La patineuse Kelly-Anne Lapointe a l’appui de N.M. Sports, de Montréal-Nord, à ses premiers pas sur le circuit junior du Red Bull Crashed Ice.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de