COVID-19 : Des commerçants préoccupés à Saint-Sauveur

Par Marie-Catherine Goudreau
COVID-19 : Des commerçants préoccupés à Saint-Sauveur
La rue Principale à Saint-Sauveur. (Photo : Journal Accès)

À la veille du long week-end de l’Action de grâce, nous sommes allés rencontrer certains commerçants de la ville de Saint-Sauveur pour avoir leur avis quant aux mesures applicables aux zones rouges.

Hugues Néron est propriétaire du Saint-Sau Pub Gourmand et de la microbrasserie Shawbridge, située à Prévost (zone rouge). Il croit que si la région entrait dans la zone rouge, beaucoup en seraient perdants et toute l’économie du village de Saint-Sauveur en serait affectée. « Je ne suis pas d’accord avec la fermeture des restaurants, qui ne sont pas des centres de contamination. Je remercie le gouverne-ment de l’aide financière qui nous a été apportée en zone rouge, mais ce sont des sommes que nous aurions pu économiser en restant ouverts. Je trouve que c’est rapide comme décision, d’autant plus qu’il y a très peu de cas dans les Laurentides », a souligné le propriétaire lors de notre entrevue le 9 octobre. Pour sa part, il souhaite rester ouvert jusqu’au dernier moment, même si cela pourrait engendrer des pertes. « Je suis en plein cœur du village. Si on ferme le Saint-Sau, ça me ferait mal
au cœur. »

Le propriétaire du restaurant Maestro, Sylvain Cormier, a une opinion différente et nous a confié qu’il fermerait son établissement le dimanche 11 octobre pour une durée indéterminée, au lieu d’attendre que le gouvernement impose une fermeture : « Contrairement à la première vague, ça ne nous tente pas de perdre un gros montant d’argent, notamment en raison des produits frais que nous allons devoir donner ou perdre. Si on ne tombe pas en zone rouge, ça laissera simplement la chance à d’autres et on rouvrira quand le terrain sera plus vert. En attendant, on va en profiter pour faire du ménage et de la peinture », explique-t-il.

Mais les répercussions d’une zone rouge pourraient aussi s’étendre chez les commerçants, comme le témoigne Jacinthe Desormeaux, propriétaire de Solo Mode à Saint-Sauveur. « Depuis que des régions sont passées en zone rouge, allant de Prévost jusqu’à la Rive Sud, les conséquences se font déjà ressentir dans mon magasin puisque c’est une clientèle qui s’avère à venir ici régulièrement. Si on tombe en zone rouge, les conséquences seront directes selon moi. » Alexandre Filion, propriétaire du magasin Performance Sports, croit que comme leurs produits sont davantage concentrés dans le domaine du plein air, ils seront moins affectés par la zone rouge. En effet, depuis le début de la pandémie, leurs ventes ont plutôt augmenté.

Bilan dans les Laurentides

Données en date du 13 octobre 12 h.
Source : CISSS des Laurentides
Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments