COVID-19 : la situation est « très préoccupante » selon le CISSS des Laurentides

Par Simon Cordeau
COVID-19 : la situation est « très préoccupante » selon le CISSS des Laurentides

« Je ne vous cacherai pas que la situation du nombre de cas est très préoccupante dans notre région et très exigeante pour nos équipes de soin », a déclaré Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, dès l’ouverture d’une conférence téléphonique mardi, 11 janvier.

 

Plus de 5 500 nouveaux cas ont été compilés dans la semaine du 2 au 8 janvier, alors qu’on dénombrait autour de 1 000 cas par semaine l’année dernière à la même période.

Malgré cette hausse fulgurante des cas, le directeur de santé publique des Laurentides, Dr Eric Goyer, rappelle qu’il s’agit d’une « grande sous-estimation » du nombre réel de cas. Les tests PCR sont désormais réservés aux personnes plus à risques ou vulnérables, les résultats des tests rapides ne sont pas comptabilisés, et du retard dans la saisie de données s’est accumulée en raison du délestage, a expliqué Dr Goyer.

Depuis le 5 décembre, début officiel de la 5e vague, on déplore 6 décès liés à la COVID dans les Laurentides. Les victimes étaient âgées entre 73 et 93 ans et avaient tous des conditions sous-jacentes, précise-t-on.

 

Hospitalisations

Dans les Laurentides, on compte 219 patients infectés par la COVID-19 en hospitalisation régulière, et 18 aux soins intensifs. Il y a des patients atteints dans les 7 hôpitaux de la région.

On précise cependant que, comme ailleurs au Québec, entre 40 et 50 % de ces patients n’ont pas été hospitalisés en raison du virus, mais ont plutôt été testés positifs après leur hospitalisation. Leur prise en charge est tout de même plus lourde, puisqu’elle implique des mesures supplémentaires pour éviter la contagion.

Depuis vendredi 7 janvier, les Laurentides sont au niveau de délestage 4, le plus élevé. Cela signifie la réduction de toutes les activités non-urgentes, dont celles du bloc opératoire, réduites entre 30 et 50 %. Environ 700 employés du CISSS sont absents en raison du virus.

 

Éclosions

On compte une vingtaine d’éclosions dans les centres hospitaliers de la région.

On dénombre 55 éclosions dans les milieux de vie, comme les CHSLD, les résidences privées pour aînés et les ressources intermédiaires, et plus de 573 résidents sont positifs à la COVID. Parmi les 55 milieux touchés, 19 ont plus de 25 % de leurs lits occupés par des résidents positifs, la majorité dans des petites ressources.

Jean-Philippe Cotton, président-directeur général adjoint, souligne toutefois que la majorité de ces résidents ont reçu leur 3e dose de vaccin. « On remarque que les symptômes sont beaucoup moins graves que durant les premières vagues. On voit l’impact [de la 3e dose]. Les symptômes sont très modestes. »

Il tenait aussi à rassurer que les patients transférés des hôpitaux vers les CHSLD le sont seulement une fois qu’ils sont testés négatifs pour le virus, et parce qu’ils n’ont plus besoin de soins actifs.

 

Vaccination

Au 11 janvier, 1 114 932 doses de vaccin avaient été administrées dans les Laurentides. Déjà 25 % des citoyens de 12 ans et plus ont reçu leur 3e dose, alors que 57,2 % des 5 à 11 ans ont reçu leur 1re dose.

Autour de 40 000 rendez-vous par semaine sont donnés pour la vaccination. On précise que de nouvelles plages horaires sont régulièrement rendues disponibles sur Clic Santé. Il est donc possible de devancer un rendez-vous déjà pris.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments