(Photo : Courtoisie)
|

Aucun cas de Covid-19 au CHSLD L.-B.-Desjardins : « Ça va bien »

Par Production Accès

Le CHSLD L.-B.-Desjardins à Saint-Sauveur d’une capacité de 103 résidents ne recense aucun cas confirmé de Covid-19 autant chez les résidents que chez les employés. La directrice générale, Colette Desjardins, en est soulagée et nous explique comment l’établissement fonctionne depuis le début de la crise.

 

Rigueur et communication

« Il y a beaucoup de rigueur », souligne-t-elle. « Autant au niveau des employés qu’au niveau des familles. Celles-ci sont très réceptives; elles voient bien que nous faisons tout ça pour prendre soin de leur parents qui sont hébergés ». Mme Desjardins soutient que la consigne du deux mètres de distance est imposée, dans la mesure du possible, et le lavage des mains et les températures sont surveillés régulièrement. « Dans les ascenseurs, ce sont deux personnes à la fois. À la salle à manger, partout aux étages où nous servons les repas, ce sont deux personnes par table seulement et les tables sont distancées de deux mètres. Les employés portent tous les masques. Ça va bien. »

Il y a aussi un suivi constant qui est réalisé auprès des familles. « Tous les dimanches, j’envoie un courriel aux familles et nous donnons l’information générale au sujet de la situation actuelle et concernant les consignes envoyées, nous les expliquons plus clairement », explique Mme Desjardins. Du côté du personnel, la directrice indique qu’il y a eu quelques démissions. Malgré tout, le nombre d’employés présents est hautement suffisant. « Les clients ne manquent pas de service », assure-t-elle.

Garder le contact avec la famille

Le personnel favorise aussi la communication entre les résidents et leur famille, que ce soit par FaceTime, Skype ou par téléphone. « On s’assure que la personne comprend que c’est sa fille ou son garçon à l’écran. Une fois que c’est compris, on laisse la personne seule pour discuter. Il y en a qui prennent beaucoup de temps. Les résidents aiment ça. » Cela permet de garder un contact avec la famille qui selon Mme Desjardins, est essentiel en ce temps de confinement.

Les familles et les visiteurs ont aussi accès à la terrasse extérieure où des chaises ont été installées. Ainsi, les résidents peuvent sortir sur leur balcon, voir les membres de leur famille un peu plus bas et échanger avec eux.

Un assouplissement inquiétant

L’établissement est concerné par l’assouplissement des règles entourant les visites de proches aidants annoncé le 5 mai dernier. Considérant que le CHSLD L.-B.- Desjardins est présentement épargné par la Covid-19, est-ce qu’une certaine crainte accompagne cette annonce? « Oui, définitivement », affirme la directrice générale lors de notre échange le 6 mai dernier. « C’est pour cette raison que s’il y a des proches aidants qui sont autorisés à venir – il faut vraiment que ce soit des proches aidants et non des visiteurs – ils devront suivre toutes les règles : prendre la température, mettre le masque, les gants, la jaquette et qu’avant, ils nous prouvent un test de dépistage négatif. » Au moment de l’échange, la directrice générale attendait encore les directives claires pour pouvoir les écrire et les expliquer à tous.

Somme toute, Colette Desjardins est fière et soulagée qu’aucun cas n’ait encore été confirmé dans l’établissement et que tout se passe majoritairement bien. La direction, les employés, les résidents et les familles continueront donc de respecter les mesures avec rigueur en espérant que la situation reste la même. « Nous ne voudrions pas en perdre en raison de la Covid-19 », conclut la directrice générale.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

2 Comments

  1. michelle Charron

    toute mes félicitaions pour avoir bien fait votre travaille

    Reply
  2. Therese Riendeau

    Bravo.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.