|

« Chaque personne doit gérer ses risques » -François Legault

Par Simon Cordeau

En point de presse, le premier ministre a dévoilé un plan de déconfinement en soulignant que nous devrons apprendre à vivre avec le virus et que chacun devra gérer ses risques face au virus.

Il ajoute avoir entendu le ras-le-bol des Québécois, mais que c’est parce que la situation s’améliore dans les hôpitaux que l’on peut relâcher les mesures. François Legault a tenu à rappeler pourquoi celles-ci ont été mises en place. « Le réseau de la santé était fragile avant la pandémie et nous avions un enjeu de personnel malgré tous les efforts pour changer la situation. On ne peut pas du jour au lendemain faire apparaitre des infirmières. Quand on ajoute la COVID et les patients COVID, les hôpitaux se sont engorgés », a-t-il souligné.

Il a ajouté que sans ces contraintes, on ne pouvait pas soigner tout le monde. « C’est pour cette raison que l’on met des contraintes. Ce n’est pas par plaisir. »

La situation s’améliore avec une baisse des hospitalisations. On s’attend à ce qu’une hausse pourrait survenir avec les assouplissements, mais c’est un risque calculé. On a tenu compte de la vaccination qui avance bien. On a discuté avec les gestionnaires des hôpitaux avant de faire ces annonces.

Par ailleurs, le port du masque et le passeport vaccinal sont des mesures qui ne seront pas levées pour l’instant. « La meilleure façon de vivre avec le virus est d’aller chercher ses trois doses. Il faut gérer soi-même ses risques », a souligné François Legault.

 

 

Plan de déconfinement

12 février 

  • Fin des limites légales des rassemblements privés. La recommandation de la Santé publique est de 10 personnes et 3 bulles.
  • Restaurants : 10 personnes et 3 bulles.
  • Tous les visiteurs avec passeport vaccinal peuvent aller visiter les personnes dans les résidences pour personnes âgées.

 

14 février

  • Sports pour adultes
  • Droit de faire des matchs.
  • Ouverture des gyms et spas à 50 %.
  • Spectacles extérieurs avec 5 000 personnes.

 

21 février

  • Tous les commerces à 100 % de leur capacité.
  • Salles de spectacle à 50 %, mais sans la limite de 500 personnes, incluant le Centre Bell et le Centre Vidéotron.
  • Lieux de culte à 50 % de leur capacité.

 

28 février

  • Les tournois et compétitions reprennent.
  • Le télétravail devient une recommandation plutôt qu’une obligation.
  • Les lieux de culte et les salles de spectacle à 100 % de leur capacité, sauf pour le Centre Bell et le Centre Vidéotron.
  • Ouverture bars et casinos à 50 % sans danse et karaoké.

 

14 mars

  • Danse et karaoké permis.
  • Les restaurants, les bars et les grandes salles comme le Centre Bell et le Centre Vidéotron pourront être à 100% de leur capacité.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.