Monique Monette Laroche, mairesse de la Municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs.
|

Comment Monique Monette Laroche vit-elle cette période de crise ?

Par francoiseleguen

Sainte-Anne-des-Lacs

Selon Monique Monette Laroche, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs, tout se passe bien dans la municipalité en ce temps de COVID-19.

 

« On a fait plus de 500 téléphones pour nos personnes âgées de 70 ans et plus. On a envoyé les pompiers vérifier si tout était correct pour ceux qu’on n’a pas pu rejoindre par téléphone. Nous avons quelques demandes d’aide humanitaire. On a des barrages aléatoires des policiers ce qui fait notre affaire. À l’hôtel de ville, les directeurs sont sur place et continuent leur travail et nous avons quand même dévoilé notre nouvelle image », nous confie-t-elle au téléphone.

« On a un peu de problèmes avec les Airbnb qui sont supposés être vides, mais sinon
ça va très bien. Nous avons une très belle population qui est empathique et je ne pense pas que les gens soient gênés de cogner à nos portes advenant le cas où ils auraient des besoins, »
ajoute-t-elle.

Notez qu’au niveau du soutien alimentaire la municipalité est desservie par le Garde-manger des Pays-d’en-Haut.

Personnellement comment vivez-vous la crise ?

J’ai hâte qu’on commence à bouger pour pouvoir faire nos choses de façon régulière. Mes enfants restent tous à Sainte-Anne-des-Lacs. Je trouve ça difficile de ne pas pouvoir m’approcher. On se parle par téléphone, par Messenger. Je tiens à ce qu’on respecte le confinement. Je trouve ça un peu long. J’ai hâte qu’on reprenne la vie normale même si ça ne sera peut-être plus jamais comme c’était avant.

Qu’avez-vous appris ?

La résilience. Je laisse aller les choses, de toute façon on ne peut rien faire. Je pense qu’on va devenir un meilleur peuple avec tout ça !

Que rêvez-vous de faire en sortant ?

Aller magasiner ! Et aller me promener dans les parcs sans être aux aguets pour être sûre d’être à deux mètres. J’ai hâte qu’on soit capable de se promener facilement dans les parcs, dans les places publiques et d’aller à la bibliothèque. Quand on pourra sortir c’est sûr que je vais à la bibliothèque même si j’ai beaucoup de livres à la maison, les nouveaux livres c’est le fun.

Votre regard sur l’avenir

Je n’ai pas 20 ans et un jour ça va être mon tour. Je regarde les personnes âgées et je trouve ça triste de les voir dans les CHSLD, presque à attendre la mort. Je trouve ça difficile aussi pour les gens, des parents, qui les côtoyaient et ne peuvent plus les voir. Et bien souvent elles ont perdu des facultés cognitives et là elles peuvent en perdre plus, car elles n’ont pas de stimulation, pas de visites. Je trouve ça dur. Je comprends aussi les préposés qui ont peur d’attraper le virus. C’est leur métier, mais je trouve qu’ils ne sont pas payés tellement cher pour mettre leur vie en danger comme ça.

Un message ?

Il faut être patient même si on est en train de préparer un déconfinement. Il faut toujours penser aux consignes sanitaires. Soyez patients, faites attention, pas juste à vous, mais aussi aux autres et prenez ça au jour le jour. En vivant le moment présent on s’aperçoit qu’il y a bien des choses qui ne sont pas vraiment nécessaires. Comme faire trois heures de véhicule par jour pour aller travailler à Montréal. Il y a peut-être un moyen de travailler autrement. On vit l’expérience avec le télétravail. Et faire plus à manger à la maison. On prend de bonnes habitudes !

 

Nouvelle signature graphique de Sainte-Anne-des-Lacs

Accès – Puisque la soirée de lancement publique de la nouvelle signature graphique de la Municipalité a été annulée en raison des circonstances, la Municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs a dévoilé, de la manière la plus simple possible, le fruit du travail amorcé il y a un an.

Le défi, confié à Erod agence créative, était de concevoir une image vibrante dont le style reprenait le logo et l’iconographie actuels tout en s’inspirant à la fois de la nature et de la famille. Il était devenu nécessaire d’assurer l’actualisation de la marque afin qu’elle reflète à la fois la personnalité des résidents, mais aussi la transition numérique effectuée par la Municipalité.

La Municipalité remplacera graduellement sa signature graphique sur ses différents outils de communication. Pour des raisons écologiques et économiques, une période transition est à prévoir avant que la mise à jour complète soit effectuée.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.