pub de recyclage
(Photo : Ève Ménard)
Le CISSS des Laurentides évalue la possibilité d’utiliser temporairement le futur CHSLD de Sainte-Adèle, situé au 249, boulevard de Sainte-Adèle.
|

Le nouveau CHSLD de Sainte-Adèle accueillerait des cas

Par francoiseleguen

Comme nous vous l’avions annoncé vendredi dernier, la ville de Sainte-Adèle avait eu la confirmation que le nouveau CHSLD, deviendrait un centre dédié pour la COVID-19 durant la période de la pandémie. Le lundi 20 avril, le CISSS des Laurentides, confirme qu’il évalue la possibilité d’utiliser temporairement le futur CHSLD pour accueillir des personnes en perte d’autonomie ayant la COVID-19.

 

Selon le CISSS, ce changement temporaire de vocation du bâtiment viendrait soutenir les résidences privées pour aînés (RPA), les CHSLD, les ressources intermédiaires (RI), les ressources de type familial (RTF) et les usagers de la région qui reçoivent des soins à domicile, diminuant ainsi les risques d’éclosions en milieu de vie.

« Aucun transfert d’usager n’a eu lieu pour l’instant. Une date d’ouverture reste encore à déterminer. Le CISSS travaille actuellement à accompagner les équipes de soins afin de pouvoir offrir un milieu sécuritaire aux usagers, au personnel et aux médecins. Une fois la période de pandémie terminée, l’installation retrouvera sa vocation initiale, soit celle d’un CHSLD pouvant accueillir 96 résidents », mentionne le service des communications et des relations publiques.

Vide de communication

Invitée à commenter cette annonce, Nadine Brière, la mairesse de Sainte Adèle, souligne : « Dans l’incertitude et le vide de communication, la crainte s’installe. La clé dans la situation que nous vivons reste une bonne communication et malheureusement nous n’avons pas eu beaucoup d’information du CISSS. Ma crainte était surtout du fait qu’actuelle-ment nous n’avons pas de cas dans notre CHSLD, je ne souhaitais donc pas ouvrir une boite de pandore avec un mouvement possible d’employés d’un CHSLD à un autre. Heureusement, notre députée me rassure et nous mentionne qu’il ne devrait pas avoir de mouvement d’employés ».

« Je fais confiance au gouvernement afin de faire respecter les règles d’hygiène aux employés. Je suis d’avis que d’ouvrir un endroit entièrement dédié au Covid-19 est un moyen d’éviter la propagation dans les résidences privées, » conclut-elle.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Simon Pierre Lacerte

    Le fonctionnement des ciusss, nous laisse dubitatif quand à leur capacité de bien géré. Imaginez que si la sous-culture de gestion déconnecte a donné place à une crise de la DPJ, nous pouvons imaginer la débandade dans le cas de la crise majeure de la COVID19. Il est grand temps qu’un coup de barre soit donné. La job principale des cadres du CIUSSS LAURENYIDES est de rassurer la population, les élus la représentant sur leur capacité de s’acquitter de leurs tâches. Pour cela il faudrait que leurs actes soient guidées par un sens d’imputabilité aiguë…ce qui apparaît d’une absence morbide dans le système actuellement. Ils faudrait que l’ensemble des cadres soient mis à pieds et que un processus d’embauche au mérite et aux valeurs démontrées. Le salaire de ces gens est lié à une prestation de service aux citoyens…qui les payent. La notion de rendement psycho-social = salaire, est la première notion qui devrait habiter leurs esprit. Quand tu fais bien ton travail tu n’as pas besoin de verser dans l’auto protection de ta job avec des faux-fuyants.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Août