pub de recyclage
|

Performance Sports : « Notre mode de consommation va changer »

Par Production Accès

Alex Filion, propriétaire du Performance Sports à Saint-Sauveur, prévoit ouvrir son magasin normalement le 12 mai prochain. En entrevue le 30 avril dernier, il nous explique comment il entrevoit ce retour en boutique et nous fait part de certaines de ses inquiétudes.

Une routine transformée

« On est encore un peu dans le noir », affirme-t-il lors de notre échange. Il peut tout de même nous expliquer quelques mesures de base qui devront être mises en place. « Il va y avoir un lavage de main obligatoire avec un désinfectant à la porte. J’estime, en incluant les employés, peut-être 6 à 8 personnes en même temps dans la boutique. Des plexiglass seront installés à la caisse et on va exiger le 2 mètres entre les personnes ». C’est au sujet des essayages que ça se complique. Alex Filion m’affirme que pour l’instant, jusqu’à preuve du contraire, aucun essayage ne sera permis en boutique. « On va prioriser aussi les ventes en ligne. On va rediriger les gens vers notre site web. À partir de là, si un item revient en magasin, il va y avoir une quarantaine obligatoire pour ce produit ».

Selon le propriétaire de la boutique, leur manque-t-il d’information pour procéder à une ouverture sécuritaire? « Un petit peu peut-être », reconnaît-il, en spécifiant qu’il manque plus précisément d’information sur la routine quotidienne en magasin. « Quand on va arriver à une situation précise, et on va se demander, qu’est-ce que je fais dans cette situation-là? ».

En mode 2.0

Alex Filion prévoit ouvrir le 12 mai et l’horaire d’ouverture sera aussi modifié. « On va être fermé le dimanche et lundi pour tout ce qui est du mois de mai. Les heures vont être de midi à 18h », souligne-t-il. Selon lui, les gens ne se précipiteront pas en magasin dès leur ouverture. « Je vois une reprise très lente. Je suis réaliste; je préfère anticiper une reprise lente et s’adapter, que d’anticiper que les gens vont faire la file à la porte et être déçu. »

« Les gens ont changé leur mode de consommation. Je pense que le web est de plus en plus présent. Il y a beaucoup de choses qui vont changer. Notre mode de consommation va changer, la manière qu’on consomme va changer. Je pense qu’il faut se mettre en mode 2.0 », souligne-t-il aussi. À cet effet, l’entrepreneur a remarqué au cours du confinement, une certaine hausse des achats en ligne. « Ce n’est pas une période qu’on a fait beau-coup d’argent, mais c’est une période que le web est allé en hausse. Oui il y a eu une hausse, mais est-ce profitable? Non », reconnaît-il.

La réouverture des régions l’inquiète davantage

Était-ce le bon moment, selon lui, de rouvrir certains commerces? « Je pense que c’est correcte qu’on les ouvre. On peut se faire la main et s’habituer ». Or, c’est davantage l’ouverture des régions qui inquiète le propriétaire. « J’ai comme l’impression que ça ne nous donne pas un gros temps d’adaptation ». Il est inquiet notamment par rapport à la masse de personnes que cette ouverture du 4 mai pourrait amener et considérant qu’on n’est peut-être pas totalement prêt à cette nouvelle réalité. Avec seulement sept jours d’avis, il n’a pas l’impression « qu’on va être équipé au niveau rodage pour accueillir tous ces gens-là, si gens il y a », conclut-il.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.