(Photo : Emilie Nadeau )
Marguerite Blais, députée de Prévost et ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.
|

Questions et réponses avec Marguerite Blais : « Ma priorité est de sauver le plus de vies possible »

Par Production Accès

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, se retrouve en plein cœur de la crise actuelle et de la situation en CHSLD. Elle répond à nos questions.

 

Comment se vit la crise actuelle ?

C’est un véritable feu roulant. Je me lève aux petites heures du matin pour faire ma revue de presse. Dès 7h, madame McCann, le Dr Carmant et moi-même avons un appel avec la santé publique pour faire le point. Par la suite, je suis en discussion avec le Dr Nguyen qui dirige le groupe d’experts et je me mets en ligne pour la rencontre avec le bureau du premier ministre où d’importantes décisions sont prises. Appels, courriels, cas de citoyens , ça n’arrête pas. Si mon agenda me le permet, je me joins à la rencontre quotidienne de mon cabinet à 11h30. Ça, c’est seulement le matin…

Quelles sont vos priorités et comment vous les appliquez?

Les milieux de vie pour aînés sont ma priorité actuellement, que ce soit les CHSLD, les résidences privées pour aînés et les ressources intermédiaires et de type familial. Malheureusement, ce sont ces milieux qui ont été le plus durement atteints durant cette pandémie et toute mon attention est concentrée à contrôler le virus au sein de ces établissements.
Ma priorité est de sauver le plus de vies possible.

Nous sommes témoin d’un début de déconfinement chez les aînés. Comment entrevoyez-vous cette période?

Depuis plusieurs semaines, la santé physique et psychologique des personnes aînées confinées ainsi que des proches aidants a été fragilisée. Nous devions adresser cet enjeu, et c’est pourquoi nous avons annoncé le 5 mai de nombreuses mesures qui permettent de retrouver une vie plus normale. À ce jour, l’assouplissement des mesures de confinement dans les milieux de vie se déroule bien. Il y a eu un vent de soulagement qu’on a senti chez les personnes aînées et chez les proches aidants. Assouplissement ne veut pas dire relâchement, nous devons continuer de respecter les consignes de la santé publique. Le mot d’ordre est : graduel!

Comment réussissez-vous à gérer le stress et les critiques qui accompagnent votre rôle?

J’ai relevé plusieurs défis dans ma vie, mais je dois avouer que celui-ci est particulier. Je suis une personne qui se relève les manches, et c’est ce que je fais en ce moment.

Qu’est-ce que cette période vous apprend-t-elle en tant qu’être humain et en tant que société?

Je crois que toute notre société va grandir de cette crise. La pandémie fait prendre conscience de la façon dont on prend soin de nos aînés, et je crois qu’on peut tous dire que les personnes qui ont bâti le Québec méritent plus. Une fois que la crise sera derrière nous, une grande réflexion devra être faite, avec des actions concrètes, pour améliorer la façon dont on prend soin des aînés, tant ceux qui demeurent à domicile que ceux qui sont hébergés.

Quelle est la première chose que vous ferez et qui vous a manquée, une fois le confinement terminé?

Avant la crise, j’ai visité 103 CHSLD, et je dois avouer que mon travail sur le terrain me manque présentement. Aussitôt que les circonstances vont le permettre, j’irai à la rencontre des personnes aînées et du personnel de la santé dans nos milieux de vie pour aînés pour échanger avec eux, comme j’avais l’habitude de faire.

Avez-vous un coup de coeur depuis le début de la crise?

Mon coup de cœur va au personnel du réseau de la santé. Avant la pandémie, j’avais déjà le plus grand des respect face à ce que ces personnes accomplissent au quotidien, mais leur résilience est plus forte que jamais. Je leur lève mon chapeau, comme tous les Québécois.

Quelle est votre message à la population?

Ne lâchons pas! Nous devons continuer d’écouter les consignes de la santé publique. Tous ensemble, on va y arriver.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

10 Comments

  1. Marie-Claire Vachon

    Avez-vous du temps pour les problèmes des citoyens du comté de Prévost, car même avant la pandémie, vous étiez rarement disponible …

    Reply
  2. Boivin Louise

    Arrêtons de gérer les résidences de personnes âgées comme une PME?♥️🙏🌹🙌 Mais comme une maison de soin personnalisées adaptées aux besoins cognitifs, personnalisés, avec des âmes aidantes naturelles♥️🙏🌹🙌😇arrêtons de les transférer de milieu de vie lors de leur dernière transition de vie! Offrons-leurs sur place les services de fins de vie au même endroit 🤗🌹🙏♥️🙌😇Éliminer toutes les mafias médicales instaurées dans les CHSLD et résidence de personnes âgées 😉🤗Éliminer les pharmacies qui s’implante de plus en plus à même les installations des résidences de personnes âgées 🤝 vive les certifications reliées et acceptées sous ces conditions 🧐🤐Une pharmacie naturelle sur place géré par des
    nutritionnistes, des homéopathes, des services naturelles, fleurs de Bach, pas traités comme des cobayes pour tester les nouveaux médicaments $$$$ faire de l’argent sur le dos des résidents de résidences privées.🥺🙃🙄$$$Je dit OUI à ces changements URGENT CRIANT par amour pour nos personnes âgées qui mérite tout le respect pour se rapprocher de leur âme avant leur grand voyage ♥️🙏🌹🙌😇

    Reply
  3. Boivin Louise

    Un milieu de vie chaleureux, stimulé, encadré, humain, des activités musicales. Des piscines, des équipements de loisirs et sorties accompagnées et supervisées comme nos prisons offrent! 🙄😉🧐Des enfants et adolescents impliqués bénévolement pour venir leur tenir compagnie. Apprendre sur eux, communiquer. 🤝♥️🙏🌹Je dit OUI à ces changements URGENT CRIANT par amour pour nos personnes âgées qui mérite tout le respect pour se rapprocher de leur âme avant leur grand voyage ♥️🙏🌹🙌😇

    Reply
  4. Boivin Louise

    Il est venue le temps de s’asseoir ensemble pour redéfinir la vocation première des intentions des résidences de personnes âgées, des CHSLD? Redéfinir les besoins primaires de nos personnes âgées. Quelles places nous voulons leur réserver pour leur dernier passage? Comment s’unir pour rétablir un équilibre naturel et non subventionné par des gouvernements gérés par des entités $$$$$.? Voulez-vous qu’ont en parlent vraiment? Êtes-vous prêt à écouter et passer à l’action vraiment? Avez-vous le temps à consacrer du temps au bon endroit 🤗🌹🙏. Moi OUI, seulement à ces conditions 🧐😇♥️ au nom de tout l’amour que je porte à nos personnes âgées qui méritent ce qu’il y a de mieux rien de moins. Je vous partage aujourd’hui 15 ans de ma vie à défendre les droits des personnes âgées aus dépens de mes propres conditions de vie! Celle de ma mère aujourd’hui décédé, que son âme reposé en paix. Qui a été également Victime à travers ma lutte pour défendre et protéger leurs droits fondamentaux. Aujourd’hui je crie haut et fort toutes les maltraitances que j’ai été témoin tout au long de mes expériences de travail en tant qu’assistante en soin a domicile, en étant préposée en service privé dans une résidence de personnes âgées. En côtoyant le CHSLD pour accompagner ma mère jusqu’à sa mort! Voulez-vous vraiment qu’ont en parlent? Quand vous serez prêt à entendre, écouter et participer aux changements faites-moi SIGNE 😉🌹🙏🤝 Louise Boivin 🌹 louiseboivin442@outlook.com. 819-717-4100

    Reply
  5. Boivin Louise

    Voici ce que notre cher système à permis tout au long de ces années qui avaient comme seul objectif la rentabilité des résidences de personnes âgées et des CHSLD!

    Reply
  6. Boivin Louise

    Est-il venue le temps de se poser les vraies questions celle des valeures humaines et de les mettre en avant plan devant les objectifs de rentabilité? Est-ce là l’erreur? TROUVER L’ERREUR? Au cours de ma carrière oui je considère qu’avoir passer 15 ans de ma vie à me battre pour défendre les droits des personnes âgées! C’est une carrière et une valeure de CŒUR! Que j’avais choisie le service privé indépendante dans une résidence privée parce que nous n’étions pas reconnue dans ces residences et que nous n’acceptons pas de travailler sous des conditions inhumaines pour nos personnages âgées. Qu’aujourd’hui ont se retrouve avec autant de décès devant cette crise. Ils aura encore fallu perdre des morts pour qu’enfin vous acceptez de vous asseoir et de voir la réalité en face! Voulez-vous en parler? Êtes-vous prêt à entendre, écouter et passer vraiment à l’action? Alors OUI, je suis prête et je connais plusieurs aidantes naturelles qui le sont au nom de l’amour pour nos personnes âgées. Est-ce que tout ces décès permettront enfin une ouverture! Triste réalité, mais êtes-vous vraiment surpris? Moi non? Écoeurée, frustrée, honteuse de la façon qu’ont a traités nos personnages âgées OUI! Tristes, désangagée face à ce système rigide, sourd d’oreille lorsqu’on crie depuis plusieurs années de ces conditions innaceptables. Nous avons fait face à des structures bloquantes pour poursuivre nos luttes pour défendre les droits des personnes âgées. Et aujourd’hui Est-ce que ça prenais la covid-19 pour enfin qu’on puisse nous entendre! Quand vous serez prêt? Alors OUI, les choses pourront changer! J’ai dans le fin fond de mon cœur cet espoir 🙏🌹🤝 malgré le désespoir face à toutes les manigances du gouvernement qui démontre aujourd’hui une certaine intention d’entendre, écouter. Ce débat je l’ai tenue depuis fort longtemps sans succès. J’ai accompagné des personnes âgées jusqu’à la mort et leur seul porte de sortie était justement de croire au prochain monde meilleur! Bonne réflexion ✨💢

    Reply
  7. Boivin Louise

    Aujourd’hui je m’adresse à Mme Blais, J’aimerais apporter votre attention sur les conditions d’admission dans les écoles de formation pour les préposées aux bénéficiaires, les assistantes en soin à domicile, les aidantes naturelles. N’est-ce pas que nous devrions d’abord et avant tout s’entendre pour dire que ces formations sont avant tout pour ceux qui ont la vocation et au nom de l’amour pour les personnes âgées. Si nous nous entendons sur cette objectif d’admission nous permettons d’améliorer la qualité de coeur dans ces services offerts directement au premier pallier de nos personnages âgées. Je crois qu’en reconsiderant ce point majeur, les conditions salariales seront traités avec discernement et reconnaissance de ces propres valeures. Voulez-vous qu’ont en parlent? Êtes-vous prêt à entendre, écouter et passez à l’action? Si oui, je suis disponible pour retourner au travail avec des conditions de reconnaissance dans ce domaine au nom de l’amour et tout le respect qu’on se doit envers nos personnes âgées. Louise Boivin 🌹 louiseboivin442@outlook.com 819-727-4100

    Reply
    • Boivin Louise

      Je vous offre mes services Mme Blais pour vous accompagnez à participer à ces changements de valeurs, d’intentions auprès de nos personnes âgées. Des critères d’admissions dans ces écoles de formation. De conditions de reconnaissance que ces métiers sont des vocations qui doivent être reconnues et respectés pour rétablir l’équilibre et le droit légitime de traiter ces personnes âgées avec dignités face à leur droit fondamentaux. Ce serait un plaisir de travailler avec votre équipe et M. Marcel Lafrenière, m’a référez à vous que son âme soit en paix. Il m’a parlé de certains projets et je le fais publiquement aujourd’hui. Je suis prête à offrir mes expériences pour changer les choses! Serais-je entendue, écouter aujourd’hui? Louise Boivin 🌹 louiseboivin442@outlook.com, 819-717-4100. Merci de participer à ces changements de conditions qui feront une grande différence au nom des victimes du covid-19. 🙌🌹😇🤝♥️🙏

      Reply
  8. Marlene limmer

    Quand les femmes de ménages subventionnées par le gvt seront deconfiner .le gvt veut que nous demeurons plus longtemps dans nos maisons .nous faisons affaires avec 1000et 1 corvée dans une partie de Gatineau et la petite nation.quand quand merci

    Reply
  9. Thérèse Boisvert

    vous ne parlé jamais des résidences pour ainées non climatisés construite en 2018 nous devont nous me^me les frais a la résidence des Batisseurs a LaTuque pour climatiser il fait tres chaud .

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.