pub de recyclage
Nadine Brière, mairesse de Sainte-Adèle. Photo : Accès et Jacques Gariépy, maire de Saint-Sauveur. Photo : Courtoisie
|

Reprise graduelle : Nos élus donnent leur opinion

Par Production Accès

Cette semaine, s’amorce une ouverture graduelle de notre région. En effet, la semaine dernière, les annonces se sont succédées: ouverture des écoles primaires le 11 mai, ouverture de certains types de commerces à partir du 4 mai et ouverture des Laurentides le 4 mai. Cette reprise est accueillie favorablement par certains tandis que chez d’autres, elle crée des inquiétudes. La mairesse de Sainte-Adèle et le maire de Saint-Sauveur nous font part de leur opinion.

 

Nadine Brière : « Je suis partagée »

« L’ouverture des régions, je suis partagée. Actuellement, en ouvrant les commerces et les chantiers de construction dans les prochaines semaines, il va y avoir du mouvement de nos résidents. Nous avons à Sainte-Adèle beaucoup de résidents qui travaillent à Mirabel, à Laval, à Blainville et à Montréal également. Je demande à ces gens de faire attention. Mais mon inquiétude vient aussi du fait que graduellement, avec l’ouverture, les gens vont peut-être aller se promener pour des besoins non essentiels. J’ai des appréhension aussi au niveau des villégiateurs. Mais il faut comprendre que les villégiateurs sont chez eux; c’est tout à fait normal qu’ils puissent venir à leur chalet. Je n’ai pas peur à une propagation du virus par les villégiateurs, j’ai plus peur à une propagation du virus étant donné l’ouverture des écoles, des commerces et de nos citoyens qui vont se promener d’une région à l’autre.

Concernant les écoles, je suis partagée aussi. En début de semaine [semaine du 27 avril], j’étais extrêmement heureuse au fait que mon fils recommencerait l’école. Mon fils est en 5e année. Mais plus le temps passe et plus l’information, elle n’est pas très claire. Je vois aussi la crainte au niveau du personnel enseignant et je la comprends très bien. J’ai une certaine inquiétude à vouloir envoyer mon fils. Peut-être encore une fois parce qu’on a un manque d’information; je ne sais pas comment ça va se passer à l’intérieur de la classe. J’ose imaginer que la commission scolaire va nous donner plus d’information. C’est des inquiétudes que j’ai en tant que parent comme plusieurs d’entre vous. »

Jacques Gariépy  : « Oui, ça m’inquiète »

« Si on me demande si je suis inquiet de la situation, oui ça m’inquiète. Ça inquiète les citoyens aussi; ils m’en parlent. Ce qu’on a fait depuis deux mois, c’est d’être très respectueux, de suivre les consignes et ça fait en sorte que le taux de contamination dans Saint-Sauveur a été très bas. Ce qu’on va demander à ceux qui vont venir, c’est d’être aussi respectueux qu’on l’a été. Il y a des mesures qui vont être mises en place dès demain [samedi le 2 mai]. Il y a des agents de sécurité qui vont être concentrés sur la rue Principale et vont surveiller la distanciation entre chacun et également qu’il n’y ait pas de rassemblements.

L’ouverture des boutiques, on est conscient de ça. On s’est réuni plusieurs fois le conseil municipal et on s’en vient avec des mesures concrètes pour faire en sorte que même s’il y a plus de monde sur la rue Principale, qu’on puisse respecter la distanciation de deux mètres. On va élargir les trottoirs, possiblement qu’une décision va venir par la suite concernant la circulation routière. Mais ce que je veux vous assurer c’est que je suis conscient de ça, ça m’inquiète ce qui s’en vient et je comprends que vous puissiez être inquiets, mais on prend les mesures nécessaires. Si on voit que les gens ne respectent pas, je vais faire de la pression auprès de la Sureté du Québec et de notre gouvernement provincial pour qu’ils remettent en place les points de contrôle. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Août