COVID – Le CISSS des Laurentides fait le point

Par Simon Cordeau (initiative de journalisme local)
COVID – Le CISSS des Laurentides fait le point

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides a tenu une conférence téléphonique jeudi, 28 janvier, pour faire le point sur l’état de la COVID dans la région.

En date du 26 janvier 2021, la MRC de La Rivière-du-Nord comptait 223 cas actifs, et la MRC des Pays-d’en-Haut comptait 24 cas. Il y avait 836 cas actifs dans l’ensemble des Laurentides.

Vaccination

12 055 doses de vaccin ont été administrées, auprès du personnel de la santé et des résidents des CHSLD, où la vaccination est terminée pour la première dose. Cette semaine, la vaccination commence dans les résidences privées pour aînés (RPA) et les ressources intermédiaires (RI). Toutefois, celle-ci avancera lentement, comme la livraison de vaccins a ralenti significativement. Le calendrier de vaccination sera d’ailleurs mis à jour sous peu pour refléter ces changements.

Entre temps, l’équipe de vaccination se prépare pour la vaccination de masse de la population générale, par groupes d’âge, afin d’être prête le moment venu.

Éclosions et lits occupés

Sur les 804 milieux de vie dans les Laurentides, comme les CHSLD, 31 sont touchés par la COVID, dont 18 en éclosion, c’est-à-dire que 2 résidents ou plus sont déclarés positifs.

Dans les hôpitaux, 4 unités sont touchées par des éclosions. 2 d’entre elles devraient se terminer dans les prochains jours. Au total, il y 90 éclosions dans l’ensemble des Laurentides.

Les hospitalisations en raison de la COVID varient entre 20 et 36 patients, et entre 7 et 11 des lits en soins intensifs sont occupés, sur un maximum de 14.

Ainsi, la situation reste stable et moins alarmante qu’au retour des fêtes, mais elle est toujours fragile. Les autorités encouragent donc les Laurentiens à continuer de respecter les mesures sanitaires en place.

Concernant l’éclosion à la prison de Saint-Jérôme, une centaine de cas ont été enregistrés, dont environ 80 détenus et une vingtaine d’employés. Des équipes d’experts ont fait plusieurs visites pour évaluer les mesures en place et contenir l’éclosion.

Retour des paliers de couleur?

Le premier ministre, François Legault, a ouvert la porte à relâcher les consignes dans certaines régions du Québec. Selon Dr Eric Goyer, directeur de la santé publique des Laurentides, il est toutefois trop tôt pour savoir si certaines parties des Laurentides pourraient bénéficier de cet assouplissement. Il faudra attendre de voir quels seront les nouveaux critères qui définiront chaque couleur et quelles mesures seront appliquées dans ces zones, puisqu’ils sont présentement révisés par Québec.

Cependant, comme la situation demeure fragile un peu partout dans les Laurentides, Dr Goyer préférerait garder les mesures telles quelles pour le moment. Il admet toutefois que la situation pourrait changer dans les prochaines semaines.

Délestage

Bien que plusieurs services dans le réseau de la santé soient réduits en raison du délestage, comme en chirurgie, en oncologie et en orthopédie, aucun d’entre eux n’est complètement arrêté, pour permettre aux cas les plus urgents d’être traités. Quant aux services en santé mentale, ceux-ci sont priorisés et ne seraient interrompus qu’en dernier recours.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments