COVID : Une baisse des cas n’est pas signe de tendance

Par Simon Cordeau (initiative de journalisme local)
COVID : Une baisse des cas n’est pas signe de tendance
(Photo : Archives)

En date du 23 novembre, la MRC de La Rivière-du-Nord compte 65 cas actifs et la MRC des Pays-d’en-Haut compte 17 cas actifs. Elles ont respectivement 1 631 cas et 413 cas confirmés depuis le début de la pandémie. Il y a 7 646 cas confirmés au total dans la région des Laurentides, dont 6 932 sont guéris.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides tenait une conférence téléphonique lundi pour faire le point sur la pandémie dans les Laurentides. Depuis 7 ou 8 jours, on observe une certaine baisse des cas, mais il est encore trop tôt pour être sûr qu’il s’agit d’une tendance ou pour recommander des changements de palier.

Milieux de vie et hôpitaux

Sur les 804 milieux de vie de la région (comme les CHSLD), 16 sont touchés par la COVID, dont 7 sont en éclosion (2 cas ou plus). À l’hôpital de Saint-Jérôme, seulement 5 unités sont en éclosion, une diminution de 3 depuis la dernière conférence. Certaines éclosions ont été fermées récemment, et d’autres devraient suivre prochainement si tout se passe bien.

21 patients sont hospitalisés dans des lits réguliers et moins de 5 le sont dans des lits de soins intensifs, dans toute la région.

Dépistage

Environ 700 dépistages sont faits par jour, mais ce nombre est en croissance et pourrait bientôt atteindre 800 dépistages par jour. Les autorités s’attendent à une augmentation des gens voulant se faire tester en vue du temps des fêtes, mais le système de dépistage est conçu pour accueillir au moins jusqu’à 1 100 personnes par jour.

Les autorités sanitaires ont rappelé l’importance de se faire tester rapidement, si l’on a des symptômes de grippe ou de rhume, même légers, si l’on a été contacté par la Santé publique ou si l’on a été en contact avec une personne déclarée positive.

Temps des fêtes

Jeudi dernier, le gouvernement du Québec a annoncé qu’il sera possible de faire des rassemblements privés d’un maximum de 10 personnes, entre le 24 et le 27 décembre, si la situation épidémiologique le permet. Durant ces rassemblements, il sera important de respecter la distanciation physique, de se laver fréquemment les mains et de porter le masque au besoin pour protéger les personnes vulnérables, comme les aînés.

Il est aussi fortement recommandé de s’isoler du 7 au 23 décembre, pour réduire au maximum la transmission du virus pendant les fêtes. Il sera aussi nécessaire de s’isoler après, alors que les commerces en zone rouge ne rouvriront pas au moins avant le 11 janvier.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments