La CSL s’engage à la réussite

Par Isabelle Houle
La CSL s’engage à la réussite

Des objectifs ambitieux pour une meilleure relève

La Commission scolaire des Laurentides (CSL) a lancé, le 11 octobre dernier, son Plan d’engagement vers la réussite (PEVR). Après un profond travail de concertation, plusieurs objectifs vers le succès scolaire ont été établis.

Ce plan s’appuie sur un vaste travail de consultation auprès de milliers de personnes : élèves, parents, partenaires socioéconomiques et membres du personnel.
« Je suis fière de constater qu’en collaboration avec tous nos partenaires, nous avons conçu un plan ambitieux, certes, mais à la fois concret, et tributaire de notre réalité, des besoins de notre milieu et de nos spécificités. Nous croyons fermement à l’atteinte des objectifs axés sur l’élève que nous nous sommes fixés et nous ferons tout en notre pouvoir pour les réaliser au cours des prochaines années », a énoncé Sylvie Laganière, vice-présidente de la Commission scolaire des Laurentides.

Sept objectifs

D’abord, le plan vise à promouvoir et soutenir les initiatives qui permettront aux élèves du primaire d’être physiquement actifs 60 minutes par jour d’ici 2019. Il vise aussi à promouvoir et soutenir les initiatives qui contribuent à rehausser et maintenir les compétences en littératie de la population adulte d’ici 2022.
De plus, on veut porter à 90 % le taux de réussite à l’épreuve ministérielle d’écriture, langue d’enseignement, de la 4e année du primaire d’ici 2022.
Le plan souhaite réduire l’écart du taux de diplomation et de qualification entre les élèves réguliers et élèves handicapés HDAA à 23,5 % et maintenir les écarts du taux de diplomation et de qualification pour les groupes d’élèves sous les seuils actuels, aussi d’ici 2022.
On veut porter à 90 % la proportion des élèves entrant à l’âge attendu au secondaire, maintenir 100 % des infrastructures dans un état optimal afin de les rendre plus accueillantes et stimulantes et porter à 82 % la proportion des élèves de moins de 20 ans qui obtiennent un premier diplôme ou une première qualification, également d’ici 2022. « Chaque école doit ajuster le plan selon ses besoins. C’est pourquoi les partenaires sont importants. », ajoute Bernard Dufourd, directeur général de la CSL.

32 municipalités

La Commission scolaire des Laurentides couvre 32 municipalités regroupées principalement au sein des MRC des Pays-d’en-Haut et des Laurentides. Elle dessert plus de 8 500 élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire, de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes. Elle compte 15 écoles primaires, 4 écoles secondaires, un centre de formation générale des adultes et deux centres de formation professionnelle. La CSL emploie près de 1500 employés dont 566 sont des enseignants.
« Le PEVR est le premier outil de gestion de la CSL. Il guidera l’ensemble de nos décisions afin de favoriser la réussite des élèves », a-t-il ajouté.
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de