Vivre l’art est le thème de l’édition 2022. (Crédit photo: Festival des Arts de Saint-Sauveur)
|

Le FASS dévoile sa programmation

Par Marie-Catherine Goudreau

Le Festival des Arts de Saint-Sauveur (FASS) a dévoilé sa programmation lundi dernier pour l’édition 2022. Du 28 juillet au 7 août, des artistes internationaux débarqueront à Saint-Sauveur sous le thème « Vivre l’art ». 

« Cette année, on souhaite retourner à ce qu’on connaissait avant. On revient vivre l’art », souligne Étienne Lavigne, directeur général du festival. Des compagnies de danse d’Israël, de Cuba et des États-Unis viendront fouler les planches des spectacles prévus sur deux semaines au milieu de l’été. 

Neuf spectacles auront lieu sous le Grand Chapiteau. Les 28 et 29 juillet, la traditionnelle Soirée des Étoiles internationales réunira des danseurs classiques de haut niveau. Le 4 août, le spectacle Crypto sera de retour dans sa nouvelle incarnation, alors qu’il avait été créé au FASS en 2019. 

Également, l’Orchestre Métropolitain revient encore une fois cette année, avec son chef Yannick Nézet-Séguin. Ils proposeront, le 5 août, un programme d’œuvres variées. 

Pour l’édition 2022, l’accent sera mis sur la création, soutient M. Lavigne, notamment avec la présence des deux Québécoises Anne Plamondon et Virginie Brunelle. Pour la première fois, elles partagent la même soirée dans un programme double où elles créeront chacune une pièce pour une dizaine de danseurs, le 3 août. Le 7 août, la Malpaso Dance Company clôturera le festival avec un programme qui donne un aperçu du travail de la première compagnie de danse indépendante de Cuba. 

« Les arts nous unissent et mettent de la couleur dans nos vies. En nous rassemblant pour partager une expérience, ils affirment notre humanité et procurent de l’espoir dans une époque qui en a bien besoin. Les arts vivants renforcent notre sentiment d’appartenance à une communauté », a déclaré Guillaume Côté, le directeur artistique du festival.

Danser dehors

Encore cette année, il y aura beaucoup d’évènements à l’extérieur. Les sentiers de danse dans le parc John H.-Molson reviennent avec la même formule gratuite. Les festivaliers pourront se promener dans la forêt et observer les danseurs qui seront sur trois scènes à différents endroits du parc. 

Le « dance battle » au skatepark de Saint-Sauveur aura encore lieu. « Les meilleurs danseurs de rue de l’Ontario et du Québec seront présents. C’est une activité plus familiale que les gens apprécient beaucoup », indique M. Lavigne. 

Le FASS Foward, une compétition de films de danse, sera également de retour. Un évènement aura lieu le 21 juillet pour présenter les 10 films de la sélection officielle au Théâtre du Marais à Val-Morin. 

Pour plus de détails et la programmation complète, visitez le site web du Festival des Arts de Saint-Sauveur. 

Le projet de salle de spectacle est toujours en développement avec la Ville de Saint-Sauveur. On apprenait à l’automne 2021 que la Ville cédait un terrain à côté du chalet Pauline-Vanier pour que le FASS y construise sa salle de spectacle. Pour Étienne Lavigne, c’est plus qu’une salle, mais bien un « centre des arts », qui permettrait à la région d’offrir plus d’arts vivants durant toute l’année.

« C’est un travail de longue haleine et qui prend beaucoup de temps. C’est un projet qui va servir à toute la communauté de Saint-Sauveur et des Pays d’en Haut. La pandémie a fait en sorte que les choses sont plus floues et compliquées. On ne peut pas encore se prononcer sur quand ça va voir le jour. Mais on veut le faire pour que la communauté ait son mot à dire »,conclut Étienne Lavigne.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.