|

Les Laurentides représentées au festival français Vues du Québec

Par Alexane Taillon-Thiffeault

Vues du Québec est un festival en France qui agit en tant que manifestation entièrement dédiée au cinéma québécois. Chaque année, le festival met en lumière une région spécifique du Québec, et cette année, c’est la région des Laurentides qui est à l’honneur.

La directrice générale de Film Laurentides, Marie-Josée Pilon, s’est rendue en France afin d’accompagner les différents réalisateurs, producteurs, distributeurs et acteurs québécois présents sur place. Elle va aussi être une membre du jury pour la sixième compétition de courts-métrages.

La directrice a également l’opportunité de faire une conférence afin de partager son expertise dans le domaine des lieux de tournage et le rôle des commissions de films.

Film Laurentides, un organisme situé à Lachute qui existe depuis 1997, offre un répertoire varié de localisations de tournage pour le monde de l’audiovisuel. « On aide les productions à venir tourner dans les Laurentides. On promeut la région en même temps de venir aider la région à avoir un peu plus d’argent parce qu’eux, ils reçoivent de l’argent, l’hôtel, la bouffe, etc. », dit Jade Desjardins, coordonnatrice chez Film Laurentides.

Un grand festival

Cette année marque la 15e édition du festival Vues du Québec. Chaque année, c’est une vingtaine de longs-métrages et de courts-métrages qui sont présentés. C’est aussi des rencontres et des conférences avec des professionnels du milieu. En 2023, la fréquentation du festival dépassait de 25 % la fréquentation de 2019, selon le site web du festival.

Pour cette édition, de nombreux films variés seront présentés, notamment le film Jules au pays d’Asha par Sophie Farkas Bolla, le film Falcon Lake de Charlotte Le Bon et le film Jusqu’au déclin de Patrice Laliberté.

L’importance du réseautage

Le festival, se déroulant du 2 avril au 7 avril, est une opportunité de réseautage pour les personnes présentes. « Marie-Josée va pouvoir faire du réseautage, elle va pouvoir parler avec les producteurs autant européens que canadiens. Elle va voir les autres commissions ailleurs dans le monde, la réalité autant en France qu’au Québec, comment les régions essaient d’obtenir les tournages puis d’avoir leur territoire », explique Mme Desjardins.

Le réseautage est déjà une partie importante de leur fonctionnement actuel afin d’obtenir des clients. Selon la coordonnatrice, c’est l’un des moyens efficaces que Mme Pilon utilise. « C’est vraiment après de la publicité et après avoir fait des connaissances par le réseautage que les gens nous contactent », mentionne-t-elle.

Film Laurentides a fait affaire autant avec des équipes de production régionales qu’internationales. De nombreux films populaires, dont La chute de l’empire Américain par Denys Arcand, contiennent des scènes tournées dans les Laurentides par le biais de l’organisme.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *