Sortez le popcorn! (suite et fin)

Sortez le popcorn! (suite et fin)
Journal Accès
Culture

Cocooning cinématographique: un choix de classiques

Il pleut. Il est trois heures de l’après-midi et on se croirait à 21h, tellement il fait sombre. Votre coup de soleil vous rappelle votre merveilleux tournoi de golf d’hier ou cette randonnée idyllique à vélo, pas de t-shirt. Pas question non plus de faire le ménage un jour de vacances.

Nous vous proposons un antidote parfait à ce blues estival de jour de pluie: le cocooning vidéo. Accès vous offre son choix des quinze meilleurs films internationaux et des quinze meilleurs films québécois. Quelques classiques et, pourquoi pas, plusieurs films ayant un lien avec le monde de l’argent, de la finance et de l’économie. Notre choix est totalement subjectif. Tous ces films sont disponibles sur vidéo ou DVD, pourvu que votre club vidéo n’offre pas que des blockbusters américains.

Nos suggestions internationales

LA BEAUTÉ DU DIABLE

de René Clair, France 1949

Pour connaître la gloire éternelle, un vieux savant vend son âme au diable. Le mythe de Faust revu et corrigé par René Clair, et superbement interprété par l’inimitable Michel Simon et le fougueux Gérard Philipe.

LA NUIT DU CHASSEUR

de Charles Laughton, USA 1955

Deux enfants en fuite sont terrorisés par leur beau-père, un faux pasteur (Robert Mit­chum) qui est en réalité un bandit psychopathe. Cet unique film réalisé par l’acteur britannique Charles Laughton est un chef-d’œuvre influencé par l’expressionnisme allemand.

LE PETIT BAIGNEUR

de Robert Dhéry, France 1968

Louis de Funès excellait dans des rôles d’industriels peu scrupuleux prêts à tout pour faire rouler leur entreprise. Ici, il met à la porte son employé, Castagnier, inventeur d’un voilier nommé le Petit Baigneur. Lorsque celui-ci gagne un concours, Fourchaume (De Funès) tourne casaque et multiplie les bassesses pour amadouer Castagnier, qui le fait languir. Il y a du Molière dans cette hilarante comédie de situation!

LA TERRE DE LA GRANDE PROMESSE d’Andrzej Wajda, Pologne 1975

Une grande saga située en Pologne à la fin du XIXe siècle. L’histoire de trois associés à la tête d’une filature de coton. À la suite d’une série d’échecs financiers, le héros doit épouser la fille d’un grand capitaliste allemand, seul moyen de sauver son usine. Ce film au scénario très riche a reçu une dizaine de prix internationaux.

Nos suggestions québécoises

L’EAU CHAUDE L’EAU FRETTE

d’André Forcier, 1976

Jean Lapointe campe un petit usurier sans envergure dans cette tragi-comédie qui se déroule dans un quartier populaire de Montréal. Des personnages hauts en couleur dans une atmosphère fantaisiste qui évoque à la fois Michel Tremblay et Fellini!

CORDÉLIA

de Jean Beaudin, 1979

En 1899, Cordélia Viau et son amant, accusés d’avoir assassiné le mari de Cor­délia, sont pendus sur la place publique. Un excellent film d’époque, avec Louise Portal dans le rôle d’une femme trop libre pour son temps.

L’AFFAIRE COFFIN

de Jean-Claude Labrecque, 1980

Autre fait divers: en 1953, en Gaspésie, un innocent est accusé du meurtre de trois chasseurs américains. Il sera pendu trois ans plus tard. Une affaire qui continue encore aujourd’hui de faire couler beaucoup d’encre.

LES BON DÉBARRAS

de Francis Mankiewicz, 1980

Sur un scénario et des dialogues savoureux de Réjean Ducharme, les relations tumultueuses entre une mère et sa fille au caractère vif. Toujours dans le peloton de tête des meilleurs films québécois de tous les temps!

JÉSUS DE MONTRÉAL

de Denys Arcand, 1989

Un jeune acteur réputé rejette le monde du show-business pour aller jouer la Passion sur le mont Royal en compagnie de quelques disciples. Comme toujours, Arcand réussit à traiter dans un même film divers sujets sans se disperser. Du grand art.

ERREUR SUR LA PERSONNE

de Gilles Noël, 1995

L’inspecteur Renard (Michel Côté) est sur les traces d’une séduisante tireuse de cartes (Macha Grenon). Un film policier remarquable par son atmosphère envoûtante et son écriture audacieuse.

LE SIÈGE DE L’ÂME

d’Olivier Asselin, 1997

Ce film hors normes en déconcertera plus d’un par son style étrange, son scénario énigmatique et ses décors ésotériques. Bref, un film de poète. Si la présence de Rémy Girard, de Benoît Brière et même du regretté Luc Durand peut vous rassurer, alors n’hésitez pas à tenter l’aventure…

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Culture

X