De beaux cheveux tout l’été

Par Dominique Cloutier
De beaux cheveux tout l’été

Dominique Cloutier N.D.A

Comme l’exposition au soleil active la circulation des vaisseaux sanguins du cuir chevelu, l’été est donc la période idéale pour laisser pousser ses cheveux. Mais soleil, chlore des piscines, eau de mer, vent, sable, etc. peuvent mettre nos chevelures à rude épreuve.

Quelle que soit la nature de vos cheveux, il faut protéger le cuir chevelu d’expositions solaires prolongées. Les rayons infrarouges assèchent l’épiderme et modifient le pH de la peau, ce qui risque de déclencher l’apparition de pellicules, un peu comme la peau qui pèle après un coup de soleil. En plus, les rayons solaires à dose élevée ralentissent l’élimination des acides gras contenus dans le sébum; ils restent sous l’épiderme et risquent de se transformer en toxines qui pourraient empêcher vos racines de pousser et ralentiraient la croissance des cheveux. Le seul remède à ce souci est de se couvrir la tête si on reste longtemps au soleil, car aucun produit pour les cheveux ne prévient le problème.
La mer est la meilleure amie des cheveux gras; elle convient bien aux cheveux qui se graissent trop vite pendant l’année, en particulier en hiver! L’eau de mer, le sel et le plancton purifient et tonifient le cuir chevelu. Un truc si vous allez au bord de la mer, été comme hiver d’ailleurs: faites-vous des massages de cheveux à l’eau de mer. Pendant que vous vous baignez, laissez l’eau de mer bien pénétrer vos cheveux, massez votre cuir chevelu en faisant glisser la peau du crâne dans un mouvement de va-et-vient. Faites-le aussi souvent que possible, plusieurs fois par jour… une vraie merveille pour la peau. N’oubliez pas de bien rincer ou même de laver vos cheveux, sinon le sel pourrait rester collé sur le cuir chevelu et annulerait les bienfaits de l’eau de mer.
Pour les cheveux secs, il ne faut pas oublier que le chlore des piscines et l’eau de mer déshydratent le cuir chevelu. Les cheveux risquent de devenir rêches, difficiles à coiffer, cassants et fourchus. Pour éviter tous ces désagréments, voici quelques petits trucs que j’utilise moi-même. Les cheveux frisés sont souvent des cheveux secs!
Avant d’aller me baigner, j’utilise un produit d’huile végétale, hydrosoluble pour ne pas empoisonner les lacs ou la mer. En fait, j’utilise l’huile de noix de coco. J’en mets dans mes cheveux, pas en profondeur, mais suffisamment pour faire une couche de protection. Au bord de la plage ou de la piscine, n’hésitez pas à en remettre après chaque baignade, comme une crème solaire.
Après la baignade, je rince mes cheveux à l’eau douce pour éliminer le sel et l’excédent d’huile et je ne me lave les cheveux que le soir avec un shampooing extra doux. Je les laisse sécher à l’air libre en évitant la chaleur du séchoir à cheveux.
Cependant, si vous colorez vos cheveux, l’exposition prolongée au soleil fait inéluctablement «tourner» la coloration. Selon la couleur initiale, elle devient habituellement plus claire ou plus cuivrée!
Si possible, attendez plutôt votre retour de vacances pour refaire votre couleur.
Pendant les vacances, l’application d’un masque réparateur, une fois ou deux par semaine, vous permettra de limiter les dégâts en atténuant le dessèchement de vos cheveux.
À la rentrée et en prévision de la saison froide, offrez-vous un vrai renouveau capillaire. Si vous avez été prudente avec vos cheveux pendant l’été, vous ne devriez pas avoir de soucis. Cependant, un rituel complet d’au moins une heure chez la coiffeuse ou à la maison vous fera le plus grand bien! Huile de soin, shampooing et crème nourrissante permettront à vos cheveux de se refaire une beauté.

Coup de coeur

Les huiles végétales

L’huile de noix de coco est l’une des plus célèbres. Elle convient à la plupart des cheveux et elle fait partie des huiles qui ne font pas que nourrir les cheveux, elle les hydrate. La structure chimique de l’huile de coco permet de pénétrer dans la fibre capillaire et de l’hydrater de l’intérieur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de