De L’Ogoué au lac Archambault: parcours d’une Gabonaise

Par Alain Messier

Née au Gabon, Ziebelen Fanguinoveny, devenue Belinda Wisser en épousant François Wisser, originaire de Suisse, puis mère de trois enfants, dont deux nés au Québec, Belinda, qui avait rencontré son futur époux lors du seul spectacle que donna Michael Jackson en Suisse… est maintenant avec nous dans les Laurentides, car d’un commun accord, le couple Wisser a choisi le Québec, plutôt que la Martinique ou le Gabon, choix lié à la langue française, la similitude avec la Suisse et un ami commun.

Les voilà donc à Saint-Donat où ils achètent l’auberge Saint-Donat sise au lac Archambault, sur un coup de coeur et d’affaires.

Le premier contact avec le Québec fut plutôt surprenant, car arrivés au mois d’août à Montréal, ils se crurent en Afrique tellement la canicule était envahissante, puis une fois installé à l’auberge de Saint-Donat après quelques calculs, voilà qu’ils s’aperçoivent qu’il y a une taxe dite de bienvenue…

Le premier contact établi ils s’adaptèrent toutefois aisément, car venus de Suisse où montagnes et neiges font bon ménage l’endroit leur apparaissait plutôt familier, mais une adaptation fut nécessaire au froid, d’ailleurs Belinda raconte avec amusement l’anecdote où son père, en visite au Québec, fit connaissance avec l’hiver. Voyant au mois d’octobre une légère bordée de neige sur la terrasse il s’offrit à déblayer la neige, non sans s’être préparé son habituel Ricard qu’il posa sur la table extérieure. Après le pelletage voilà qu’il veut reprendre son Ricard,impossible, le verre est gelé après la table, il finit par l’en dégager et s’assoit à l‘intérieur, pensant déguster sa boisson favorite, mais celle-ci a quelque peu gelé, finalement après quelques minutes il put apprécier sa boisson préférée.

Dans leur charmante auberge il y a un point de vue magnifique dans une ambiance conviviale et calme où la cuisine est suisse. Si Belinda à ses racines au Gabon, elle s’ennuie quelque peu de ses amies suisses fréquenter lors de ses années d’étude là bas, et il y a aussi la mer, celle du Gabon dont elle parle avec nostalgie. Néanmoins, au Québec, le couple est heureux, et lors de leur rencontre l’on a nettement l’impression que nous sommes entre québécois. Graduellement le couple s’implique dans la communauté, Bélinda a d’ailleurs récemment présenter un petit spectacle avec sa mère pour les enfants à la garderie, avec musique, costumes et fruits Gabonais cela fut fort apprécier par les tout petits et leurs parents. Venu d’Afrique où les animaux exotiques ou puissants sont légions, Accès a demandé a Belinda si des animaux de la forêt québécoise avait retenu son attention, puisqu’elle demeure dans un endroit propice à leur rencontre, bien sûr elle a vu moult chevreuils et autres, mais ce qui l’a

fascinée ce sont les lucioles! (mouche à feu) étonnant, mais poétique.

Des québécois (du moins ceux de Saint-Donat) Belinda les comparent aux Gabonais, en effet elle fut surprise de la lenteur, entendre ici de leur rythme de vie sans précipitation, elle reconnaît là, amusée, un des traits de caractères des habitants de son pays. S’il advenait que vous ayez la chance de rencontrer un jour Belinda, vous pourriez difficilement déterminer quelle est son origine, car elle a plusieurs influences à son arbre généalogique: gabonaise, suisse, française, elle est donc métissée, une mélange de plusieurs influences des plus réussies ainsi que la présence dans sa personnalité des cultures africaines, européennes et maintenant américaine, agrémentée d’un léger soupçon de la québécoise…

La mort du président de la République démocratique du Gabo

Un événement récent, la mort du président de la République démocratique du Gabon Omar Bongo Ondimba l’a beaucoup attristée, car celui-ci était considéré comme un père par les Gabonais et un grand Sage par les politiques africains. L’actuelle présidente du Sénat, Rose-Francine Rogombé, grande tante de Belinda l’a remplacée avant la tenue d’élections présidentielles. Au Gabon, les institutions politiques sont quelque peu similaires à celles de la France longtemps le colonisateur, François qualifierait celles du Canada comparables à l’État fédéral Suisse avec ses divisions propres et ses cantons.

Si vous projetez vacances et ambiance, calme et activités diverses, n’hésitez pas à rencontrer le couple Wisser à son auberge de Saint-Donat pour y faire plus ample connaissance.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de