Début des travaux du futur Complexe sportif de la MRC des Pays-d’en-Haut

Par Nathalie Dansereau
Début des travaux du futur Complexe sportif de la MRC des Pays-d’en-Haut

Malgré la pandémie, la MRC des Pays-d’en-Haut a annoncé le 16 juillet dernier que les travaux de construction du Complexe sportif régional débuteront dès le 3 août prochain.

 

Le projet d’une valeur globale de 45 M$ combinant une zone glace et une zone aquatique desservira l’ensemble des municipalités de la MRC et des environs.

« La santé, le bien-être et les saines habitudes de vie des citoyennes et citoyens sont au cœur de chacune de nos décisions, souligne André Genest, préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut. Le futur complexe s’inscrit de façon durable dans la région et je suis convaincu que toutes et tous s’y rendront en grand nombre pour pratiquer leurs activités physiques préférées. »

Dans le contexte de la pandémie, le directeur du projet, Daniel Cyr, nous confirme que la date de livraison est maintenue. L’édifice de deux étages devrait ouvrir ses portes à l’automne 2022. « L’entrepreneur est sur les lieux et nous lançons le projet. Pour l’instant, rien n’est changé dans le plan des installations et des équipements. La façon d’opérer, peut-être, sera différente. Ce sera à revoir en 2021 », a-t-il ajouté.

Un bassin aquatique au concept novateur

Le bassin aquatique répondra aux normes de la FINA, accueillera 250 baigneurs et sera divisé en trois sections principales: un bassin semi-olympique de 8 couloirs de 25 mètres, un bassin récréatif avec entrée plage et jeux d’eau, ainsi qu’une rivière thérapeutique. La rivière est un corridor d’eau muni de plusieurs jets submergés. Un espace tourbillon permettra de s’asseoir et de profiter des bienfaits de l’eau, des activités de mise en forme et de réhabilitation. Le futur complexe sera l’un des seuls à offrir un tel bassin de réadaptation et de thérapie aquatique dans les Laurentides.

Une glace intérieure aux standards de la LNH

La zone glace offrira 300 places dans les gradins. Les sections de bandes transparentes sont conçues spécifiquement pour le hockey luge.

Le complexe abritera également des vestiaires, une aire de restauration, un atrium, un espace lounge avec foyer, un pro shop, des salles polyvalentes, des bureaux et offrira la possibilité d’accueillir quatre clubs sportifs en permanence. Des ascenseurs et une rampe d’accès à l’eau à pente douce permettront aux personnes à mobilité réduite de profiter pleinement des activités offertes.

Pour en savoir plus sur le complexe et suivre le projet: lespaysdenhaut.com/complexe-sportif-introduction

Contribution de 6 M$ recherchée

Le Complexe sportif est majoritairement financé par Québec et Ottawa via une contribution de 21,6 M$ provenant du Fonds des petites collectivités (FPC).

Notons que la MRC poursuit toujours ses recherches afin d’ajouter une somme de 6 M$ sur un budget de 45 M$. Ceci réduirait la charge des municipalités de 13 %.

Les villes constituantes Estérel, Lac-des-Seize-Îles, Morin-Heights, Piedmont, Saint-Adolphe-d’Howard, Saint-Sauveur, Sainte-Adèle, Sainte-Anne-des-Lacs, Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, Wentworth-Nord contribuent aussi à l’essor du futur Complexe sportif, à différent degré.

La MRC des Pays-d’en-Haut compte sur ce projet pour accroitre la qualité de vie de 42 000 résidents permanents qui proviennent de ces municipalités et plus de 30 000 villégiateurs.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Gilles TalbotGuy J.J.P. Lafond Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Guy J.J.P. Lafond
Invité
Guy J.J.P. Lafond

Exttait:

« Dans le contexte de la pandémie, le directeur du projet, Daniel Cyr, nous confirme que la date de livraison est maintenue. L’édifice de deux étages devrait ouvrir ses portes à l’automne 2022. « L’entrepreneur est sur les lieux et nous lançons le projet. Pour l’instant, rien n’est changé dans le plan des installations et des équipements. La façon d’opérer, peut-être, sera différente. Ce sera à revoir en 2021 », a-t-il ajouté. »

Commentaire:

Attendons alors janvier 2021 pour savoir s’il y a une nouvelle façon d’opérer que les résidentes de la MRC des Pays -d’en-haut ne connaissaient pas.

À suivre,

G.L.

Gilles Talbot
Invité
Gilles Talbot

La décision de poursuivre le projet pendant la pandémie est loin d’être la plus sage. On vient d’augmenter le fardeau des payeurs de taxe. La MRC cherche 6 M mais qui va nous les donner ? 20% des québécois ont perdu leur emploi et 40% ont subi une baisse de leur revenus. On verra de plus en plus de maisons à vendre.