Décès de l’auteur Claude Jasmin

Par Production Accès
Décès de l’auteur Claude Jasmin
(Photo : Wikipédia)

L’écrivain, scénographe et pamphlétaire Claude Jasmin est décédé à l’âge de 90 ans dans la nuit 29 avril dernier à l’hôpital de Saint-Jérôme. Il a été une figure marquante au Québec durant des années, avec notamment la série télévisée La petite patrie, basée sur son livre, qui a connu un grand succès.

Saviez-vous que M. Jasmin a écrit durant plusieurs années pour le journal Accès ? En effet, il écrivait régulièrement des chroniques dans lesquelles il faisait valoir son opinion sur divers enjeux de l’actualité. Il a habité dans les Laurentides à Sainte-Adèle pendant une bonne partie de sa vie et il a même qualifié la ville de sa « petite patrie » dans une entrevue avec le magazine Flèche Mag en 2010. Il avait un attachement particulier pour les Pays-d’en-Haut ainsi que sa tranquillité.

Frédérique David a été rédactrice en chef du journal Accès de 2000 à 2006. Elle a témoigné de sa relation avec M. Jasmin.

« J’ai eu l’honneur de côtoyer Claude Jasmin pendant des années, puisqu’il signait une chronique dans le journal Accès. J’ai de beaux souvenirs de nos nombreux échanges et particulièrement d’une rencontre chez lui, à Sainte-Adèle, devant le magnifique lac Rond. Je ne partageais pas toujours ses idées, mais je respectais son audace, son engagement, sa verve. Il a su, mieux que quiconque, rendre hommage à La Petite Patrie et aux Laurentides.

En 2002, il tenait un journal web dans lequel il écrivait: « Ici, en Laurentie, il y a trois hebdos « gratuits ». L’un d’eux se nomme « Accès », c’est le plus percutant. On y trouve des « papiers » du prof Lauzon, c’est vous dire ! Frédérique David (sa rédactrice en chef) y signe un billet hebdomadaire sou-vent brillant; et cette fois, c’est une charge valable. Elle s’affirme « snob » puisqu’on taxe de ce sobriquet ceux qui aiment la culture. En effet, une longue vague d’un populisme douteux fait qu’est décriée (décrétée ?) comme « snob » toute personne qui a à cœur de s’instruire, de s’informer, de s’enrichir en fréquentant des institutions qui ont du fond. Bravo à elle ! »

Merci Claude pour tous ces riches échanges et bon repos! Mes sympathies à vos enfants et petits-enfants dont vous me parliez si souvent! »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments