La demois'aile dévoile ses blogueuses

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu

École A.-N.-Morin

Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient tout sourire la semaine dernière alors que la fondatrice du projet de la plateforme Web Marie-Eve D’Amours et son équipe dévoilaient officiellement les 20 jeunes filles de secondaire 4 et 5 qui verront cinq de leurs textes publiés au cours des prochains mois.

Océane Théorêt était particulièrement émue puisque son texte La clé du bonheur a été sélectionné pour la première publication dans Accès LE Journal des Pays-d’en-Haut (le 14 novembre). « Je ne m’attendais pas du tout à ça, lance-t-elle entourée de ses copines. J’ai écrit ce texte d’un jet à la sortie de la conférence de Marie-Eve et j’ai déjà plusieurs idées pour les prochains. »

Coup de cœur du jury

« Plusieurs billets nous ont particulièrement touché et le jury a eu un énorme coup de cœur pour celui d’Océane, confie Marie-Eve. Il saura assurément en inspirer plusieurs. »

L’intervenante au 2e cycle Christine Raza, qui était sur place pour le dévoilement, se dit très enthousiaste par rapport au projet, tout comme la directrice de l’école Isabelle Nareau : « C’est une belle opportunité pour les filles d’exprimer leurs émotions et de partager leur vécu par ce qui est naturel pour elle, soit l’écriture. Utiliser le Web de façon positive va les faire grandir ainsi que tous ceux autour d’elles également. »

Alors que la plupart des filles retournaient en classe, j’ai eu la chance de m’entretenir avec Malika, une autre des blogueuses sélectionnées. Une touchante discussion avec une adolescente allumée et curieuse qui veut devenir journaliste. « C’est génial de pouvoir s’exprimer librement entre filles. J’ai hâte de partager mon expérience de vie et ma façon à moi de passer à travers les épreuves difficiles. »

Les blogueuses rédigeront chacune un billet par mois sur des sujets qui les touchent ou encore des expériences qui les ont fait réfléchir et avancer. On peut déjà lire les offrandes de quelques-unes d’entre-elles sur : lademoisaile.ca et on y découvre également leur profil respectif.

Le vent dans les voiles

Rappelons que le projet pilote de La deMOIS’aile avait été un franc succès à l’école Curé-Mercure de Mont-Tremblant en 2017. D’autres écoles de Saint-Jérôme, de Mirabel et de Montréal ont déjà signifié leur intérêt pour accueillir La deMOIs’aile.

Dans le cadre du projet à Sainte-Adèle, quatre chercheurs universitaires étudieront l’implantation du projet et ses impacts, et Marie-Eve D’Amours et son équipe souhaitent ainsi voir La deMOIS’aile devenir LA plateforme de référence pour les ados.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de