La DeMOIs’aile s’envole officiellement !

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
La DeMOIs’aile s’envole officiellement !

Marie-Eve D’Amours est aux anges!

Marie-Eve D’Amours

L’Adéloise Marie-Eve D’Amours n’aurait pas pu rêver d’un plus beau dénouement pour son idée de blogue La DeMOIs’aile qui a germé dans son esprit en mai 2017. Alors que le projet pilote à l’école secondaire Curé-Mercure de Mont-Tremblant se termine, elle apprend qu’il sera reconduit officiellement auprès des adolescentes des 3e, 4e et 5e années du secondaire dès septembre et que l’École A.-N.-Morin emboîtera le pas.

«Ce qui ressort de cette première expérience, c’est assurément que la plateforme a eu un effet positif non seulement sur les blogueuses, mais également sur les jeunes en général et leurs relations entre eux et avec les intervenants de l’école, souligne Marie-Eve. Les blogueuses sont devenues des modèles dans leur milieu, car elles ont osé être elles-mêmes malgré la pression sociale.»

Quatre chercheurs universitaires étudieront l’implantation du projet et ses impacts dès la rentrée, et une trentaine de blogueuses seront entre autres sélectionnées à Sainte-Adèle et rédigeront chacune un billet par mois dès le mois d’octobre. «Avec l’ampleur que prend La DeMOIs’aile, nous espérons devenir LA plateforme de référence pour les ados », confie l’idéatrice du projet, également intervenante auprès des jeunes et blogueuse.

D’autres écoles du Québec ont déjà signifié leur intérêt pour accueillir la DeMOIs’aile et ainsi permettre à encore plus de jeunes femmes d’utiliser le Web de façon positive et adéquate, et de favoriser l’estime de soi par l’écriture. Gageons que Marie-Eve D’Amours aura du pain sur la planche pour les prochaines années.

Les témoignages des blogueuses, des parents et des intervenants en disent long sur le succès du projet pilote.

«Le projet m’a permis de me centrer dans mon rôle d’intervenante, de voir fleurir de belles jeunes filles, de les voir évoluer et également se transformer par l’entremise d’un moyen puissant: l’écriture. Mon implication dans le projet m’a certainement fait grandir en tant qu’intervenante, mais aussi en tant que personne. C’est un projet qui m’a fait découvrir une facette méconnue des adolescentes que nous croisons tous les jours dans les couloirs. Une communauté s’est créée autour de ces 13«deMOIs’ailes » et une complicité inébranlable s’est établie. »

– Catherine Tétreault, psychoéducatrice et coordonnatrice à l’école secondaire Curé-Mercure

«Je veux vous remercier d’avoir donné l’occasion, le moyen, à ma fille d’exprimer ce qu’elle a vécu. Cette expérience est arrivée exactement au bon moment dans sa vie et lui a permis de grandir. Comme mère, cela m’a aussi donné l’occasion de mieux comprendre ma fille. Nous avons eu de très belles discussions mère-fille grâce à ses textes. De plus, cela a permis à mon mari de voir une facette de sa grande fille à laquelle il avait moins accès. Votre projet est extrêmement d’actualité et très valorisant pour nos filles. De plus, je trouve qu’il apporte une opportunité hors du commun à ces jeunes femmes en devenir qui trouvent difficilement leur place!

– Marie Sol Lacroix, mère d’une blogueuse de l’école secondaire Curé-Mercure

«La deMOIs’aile est vraiment un projet génial qui m’a permis de me rendre enfin compte que je ne suis pas seule. Nous sommes plein de filles à vivre des expériences similaires et si différentes à la fois. Au début, j’avoue que j’ai eu un peu peur que mes articles ne soient pas à la hauteur, mais les autres blogueuses n’ont fait que m’encourager et m’écouter. Ensemble, nous avons créé un incroyable sentiment d’appartenance que je n’avais jamais encore ressenti même dans une équipe sportive. Merci de nous avoir offert cette superbe opportunité de pouvoir enfin lâcher les mots et les maux qui restaient coincés en dedans.»

– Marianne Vaillant, blogueuse La deMOIs’aile, école Curé-Mercure, 5esecondaire

Info : lademoisaile.ca

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de