Député de Bertrand

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Député de Bertrand

15 années de travail pour ses citoyens

Le député de Bertrand et vice-président de l’Assemblée nationale, Claude Cousineau, se dit très satisfait de cette première année de mandat du nouveau gouvernement du Parti Québécois.  -Par Thomas Gallenne

Élu député pour la première fois en 1998, Claude Cousineau dit que le rôle de député n’a plus de secrets pour lui. «Depuis 15 ans,  je rencontre mes concitoyens et travaille pour eux. Les dossiers sont nombreux et on essaie de les régler, de trouver des solutions satisfaisantes aux enjeux. Les meilleures décisions possibles sont toujours recherchées, tenant compte des règlements et des lois qui nous encadrent.»

 

Le député de Bertrand, devenu vice-président de l’Assemblée nationale au cours de l’année, doit maintenant travailler en ayant un devoir de réserve face à certaines décisions et positions du gouvernement. «Je dois être attentif aux sujets délicats et ne pas m’impliquer ou me prononcer avec trop d’ardeur sur des dossiers chauds. Je dois garder la confiance de tous mes collègues de l’Assemblée nationale. Cela dit, ce n’est pas parce que je ne suis pas sur la place publique, que je ne peux travailler les dossiers de mon comté.»

 

D’ailleurs, M. Cousineau mentionne que plusieurs projets d’infrastructures sont en voie de réalisation dans le comté grâce aux décisions prises par les ministres responsables. «Nous avons travaillé ensemble les dossiers et ça porte fruit.»

 

Le député mentionne notamment la construction d’une caserne de pompiers à Sainte-Anne-des-Lacs, la rénovation de l’église de Val-des-Lacs en centre communautaire et culturel, la construction du nouveau Théâtre du Marais, l’agrandissement de la bibliothèque de Val-David (voir autre texte en page 29), ainsi que des projets de réseau d’aqueduc et sanitaire dans diverses municipalités.

 

«Cette semaine, nous avons inauguré à Val-David une nouvelle résidence de 26 logements abordables destinés à des aînés en

légère perte d’autonomie. Puis, à Sainte-Adèle, la visite du chantier de 40 logements abordables qui seront loués en priorité aux familles et aux travailleurs de cette municipalité. D’autres projets sont actuellement sur la table dans d’autres municipalités et nous y travaillons», ajoute Claude Cousineau.

 

D’autre part, le député mentionne qu’il sollicite ses collègues ministres pour obtenir de l’aide financière pour des projets d’organismes du comté. «Je cogne aux portes des différents ministres afin d’avoir des sous supplémentaires pour soutenir les organismes. À notre budget de comté de 95 000$ pour le soutien à l’action bénévole, s’ajoute grosso modo le même montant de la part de mes collègues ministres», indique-t-il.

 

Toujours aussi passionné et stimulé par son travail semble-t-il, le député Cousineau dit également se pencher sur les dossiers plus chauds qui touchent les citoyens du comté. «Quel que soit le dossier ou le projet, lorsque les gens m’interpellent pour me faire part de leurs préoccupations, je travaille pour trouver des solutions aux situations; des solutions

gagnant-gagnant.»

 

Claude Cousineau réitère sa reconnaissance envers ses concitoyens pour leur confiance exprimée tout au long de ces années. «Je peux les assurer de ma volonté de les accompagner et de les représenter à l’Assemblée nationale et auprès du gouvernement», conclut-il.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Serge Ménard Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Serge Ménard
Invité
Serge Ménard

Cher, M. Claude Cousineau Je suis un résident de votre circonscription. Vous représentez ma voix à l’Assemblée Nationale, donc il est en mon devoir de citoyen de vous faire part de mon désaccord sur ce projet de loi qui constitue la pire atteinte à la Neutralité religieuse de l’État depuis la Révolution Tranquille (1959-1960 jusqu’aux années 1970 ) de l’histoire du Québec. Sous le fallacieux prétexte de vouloir être ouvert à la diversité et à la grande ouverture du multiculturalisme, le gouvernement de Philippe Couillard s’apprête carrément à piétiner la Neutralité religieuse de l’État en ne voyant aucunement l’oppressions des… Lire plus »