Des citoyens craignent pour la sécurité des enfants

Photo de France Poirier
Par France Poirier
Des citoyens craignent pour la sécurité des enfants
Les résidents craignent pour la quiétude de leur quartier avec la construction d’une Maison des Aînés. (Photo : Courtoisie )

Construction d’une Maison des aînés

La construction d’une Maison des Aînés, prévue dans un quartier résidentiel de Prévost, inquiète les citoyens pour la sécurité des enfants, tant lors de la construction qu’après en raison de la circulation que cette résidence va engendrer.

 

Ainsi, une pétition signée par tous les résidents du secteur a été déposée à la Ville de Prévost, au bureau de la ministre Marguerite Blais et au bureau de Sylvie D’Amours ministre responsable des Laurentides.

Patrick Fiori Lalonde est l’instigateur de cette pétition. « Le maire nous a répondu que pour l’instant c’était le topo et nous n’avons eu aucune réponse des bureaux des ministres Blais et D’Amours », soulignait M. Fiori Lalonde.

« La présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, Rosemonde Landry, voulait organiser une rencontre télépho-nique pour nous calmer, mais ce n’est pas elle qui a le pouvoir décisionnel », explique M. Fiori Lalonde. Pour lui, la construction d’une Maison des Aînés dans le secteur créera une circulation dangereuse, menaçante et risquée pour les gens du quartier.

« Les enfants qui empruntent le corridor scolaire, mais surtout ceux qui habitent sur la rue Chopin et qui prennent le trajet pour se rendre à l’école ou au parc; les groupes de garderie qui vont au Parc Chopin seront aux prises avec une circulation de camions lourds pendant la construction, puis par la suite, les employés, les camions de livraison, les ambulances ainsi que les visiteurs de la Maison des aînés créeront une circulation que nous estimons dangereuse pour les enfants », soutient Patrick Fiori Lalonde.

« Cette annonce a été faite en plein cœur de la pandémie et du confinement alors que les réunions du conseil étaient virtuelles. Nous avons fait parvenir notre pétition comportant 33 noms, soit tous les résidents du secteur visé. Nous sommes déçus et très inquiets. Dans notre quartier, nous avons entre 25 et 40 enfants sur la rue », a ajouté M. Fiori Lalonde.

Consultation à venir

Interpellé par le journal le maire Paul Germain nous a fait parvenir ce qui suit : « Les résidents du secteur seront consultés afin de trouver ensemble des mesures appropriées pour garder la rue sécuritaire et maintenir la quiétude du quartier. Nous tenons aussi à rassurer les résidents quant à la circulation engendrée par la Maison des Aînés ; au plus fort des activités, il y aura tout au plus une vingtaine d’employés et de visiteurs sur le site. De plus, cette installation disposera de sa propre cuisine autonome. La présence de camions sera donc peu fréquente. Des échanges sont actuellement en cours avec des résidents du secteur dans l’objectif d’assurer la meilleure intégration du projet dans notre communauté. Il s’agit d’ailleurs d’un des principes directeurs du projet de Maison des Aînés. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Michel Gagnon
Michel Gagnon
1 mois

A St-Sauveur, c’est tout le contraire, une école sera construite où il ni a autour
que des résidences pour aînés. ( près du Cap Molson )
Aucune pétition pour la sécurité des aînés, avec la circulation accrue des autobus scolaires
et les véhicules des parents qui vont venir conduire les enfants. ( souvent en retard).
Trouvé l’erreur.

Alain Daviault
Alain Daviault
1 mois
Reply to  Michel Gagnon

Consultation publique absente du paysage tout comme pour l’achat du terrain. De la magie de la part de notre fantastique magicien.