Des équipes du FC Boréal dominent dans plusieurs divisions laurentiennes

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Des équipes du FC Boréal dominent dans plusieurs divisions laurentiennes
L’équipe masculine U16 AA du FC Boréal aspire aux rangs AAA en 2022. (Photo : Courtoisie)

La formation U16 AA masculine du FC Boréal participera à un match de barrage, au mois d’octobre prochain, pour tenter de se qualifier pour une place dans le niveau AAA en vue de la saison 2022.

L’équipe de Francis Monpetit (adjoint) et d’Issam Garbaya (entraîneur-chef et directeur technique) sera entre temps en action pour les séries de ligue, d’ici la fin septembre, à Laval. Elle participera également à la Coupe interprovinciale, du 9 au 11 octobre, à Saint-Hubert.

« Les meilleurs clubs AA s’affronteront entre eux. C’est très gratifiant de voir comment le soccer de développement se porte bien dans les Laurentides. L’encadrement des jeunes et le soutien aux entraîneurs font une grande différence. Depuis quelques saisons, on a procédé à des améliorations au niveau de l’enseignement, des bénévoles, de l’aspect financier et des communications. En fin de compte, on commence à récolter les fruits de nos efforts », a commenté M. Francis Monpetit, directeur général du FC Boréal.

C’est sans compter les équipes M U16 (D2) et M U16 D3, deux équipes championnes qui prendront part à la Coupe des Laurentides, à Blainville. « On a essayé d’inculquer une nouvelle mentalité : on offre toujours le meilleur de nous-mêmes, qu’il survienne ou non des irritants. C’est aussi valide pour moi à la direction générale », a confié celui qui étudie présentement pour passer sa « licence B ».

Peu importe le sport, le nerf de la guerre demeure souvent l’argent disponible pour les jeunes.

« Quand un grand commanditaire nous a quitté, le C.-A. de l’époque trouvait que c’était trop compliqué et ne voulait plus de commanditaires. J’ai poussé dans le sens contraire. »

En ces temps où les bénévoles se font rares, M. Monpetit estime également chanceux le FC Boréal de pouvoir en répertorier plusieurs.

« La rétention est bonne. Pour la première fois depuis longtemps, j’ai des demandes pour continuer à nous aider en 2022. Nos dix éducateurs ont aussi manifesté de l’intérêt. J’ai comme objectif avoué de doubler leur nombre l’an prochain. »

La roue tourne et les plus vieux sont conscientisés pour soutenir la jeunesse. « À partir des rangs U14, on peut offrir une formation d’entraîneurs pour le S2 et S3. Les plus vieux redonnent aux plus jeunes. J’aime cette stabilité », a souligné Francis Monpetit.

Les inscriptions ont encore atteint les 1 200 adeptes cet été, dans les cinq municipalités des MRC de la La Rivière-du-Nord et des Pays-d’en-Haut.

« C’est sans compter que nous déléguons un responsable à chaque pratique à Sainte- Agathe. Si les pourparlers débloquent, il se pourrait que cette ville joigne en permanence le FC Boréal en 2022. On voit que regrouper des effectifs obtient du succès : le club PDH unit Saint-Sauveur et Sainte-Adèle, qui sont plus compétitifs, une fois les deux bassins réunis. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments