« Des projets dont les Laurentides ont besoin » – Marguerite Blais

Photo de France Poirier
Par France Poirier
« Des projets dont les Laurentides ont besoin » – Marguerite Blais
(Photo : Archives)

La députée de Prévost et ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, souligne l’importance de l’adoption du projet de loi 66 pour l’accélération de certains projets d’infrastructure pour la région des Laurentides, dont la Maison des aînés qui sera située à Prévost dans sa circonscription.

Six maisons des aînés

Ainsi, la population de la région des Laurentides bénéficiera au total de 16 projets d’infrastructure réalisés plus rapidement, grâce aux mesures d’accélération prévues dans le projet de loi 66.

Parmi ces projets, on retrouve la construction de six Maisons des aînés sur le territoire des Laurentides, dont une qui sera située à Prévost. Ce site permettra d’offrir aux résidents un milieu de vie à dimension humaine, constitué de quatre unités climatisées de 12 places chacune, et comportant des chambres individuelles avec toilette et douche adaptée pour chaque résident. Ce nouveau type d’hébergement donnera également un accès à des espaces extérieurs aménagés et à des installations intérieures mieux adaptées aux besoins des résidents et de leurs proches. De plus, l’environnement des maisons des aînés facilitera l’application des mesures de prévention et de contrôle des infections en cas d’éclosion.

Le gouvernement fait ainsi le choix de stimuler l’économie en misant sur l’accélération de projets modernes en infrastructure au bénéfice des citoyens, des familles et des entreprises québécoises.

« Le projet de loi 66 permettra d’avancer plus rapidement les projets d’infrastructure pour la région des Laurentides qui en a tant besoin. De plus, nous devons offrir à la population vieillissante des milieux de vie plus humains avec un nouveau standard de qualité qui améliorera le quotidien des résidents, des proches ainsi que du personnel, d’où le projet des Maisons pour aînés. Ce n’est pas normal que ça soit aussi long au Québec pour mener à terme de tels projets », souligne la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants et députée de Prévost, Marguerite Blais.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Lucie panneton
Lucie panneton
25 jours

Ces très beau mais on ne parle jamais des cout et des travailleurs qui viennes avec si non ça ne veaupas la peine ca va être trop chair je suis une aînée j’aime mieux être en appartement être libre de décidée ça me coûte moin cher nous n’avons pas l’aide qui accorde quand on vie or de ses maison nous les personne dit âgées sommes considérées comme des gens qui non plus droit de vivre moi le jour où je ne pourra plus prendre soin de moi je demandera à l’aide a mourir
Soyer sur que j’ai toute ma tête j’ai travailler 52 ans en santé
Ces très dur et ingrats de travailler pour des institué s qui ne respecte pas ses instants nous ne sommes pas payer mais les syndicats son trop miteux pour demander à notre juste valeur
J’ai travailler avec mon coeur j’ai défendue les plus démunis je les ai aimer comme si il était mais parent frère soeurs