Deux cavaliers laurentiens seront aux Championnats canadiens

Par Journal Accès
Deux cavaliers laurentiens seront aux Championnats canadiens

La première édition du triathlon en sentier de Saint-Adolphe-d’Howard a été présentée le 31 août dernier. Surnommée le «Trailathlon», l’épreuve a été remportée par Benoît Simard en un peu plus de deux heures. Sur le podium de l’épreuve reine qui regroupait les distances de 1 kilomètre de natation, 21 kilomètres de vélo de montagne et de 10 kilomètres de course à pied, le Prévostois a été accompagné de Stéfan Desfossés (Sainte-Adèle) et de Bruno Blais (Pointe-des-Cascades).  -Par Accès

Athlète accompli en vélo de montagne et en course en sentier, Benoît Simard prenait part à son premier triathlon à vie, lui qui n’est pas vraiment familier avec l’entraînement en natation.

 

«J’ai quand même réussi à nager sans arrêter et juste de faire ça, ç’a été quelque chose de bien pour moi», a-t-il lancé à la blague. «Je suis un peu plus habitué à participer à des duathlons, alors une fois que j’étais sur mon vélo, ça allait bien! La combinaison de ces trois sports est vraiment plaisante et géniale! Et c’est sans parler de l’endroit qui est tout approprié pour ce type d’épreuve», a poursuivi celui qui avait participé à l’épreuve enduro de vélo de montagne au Mont Avalanche, quelques jours plus tôt, question de bien étudier le parcours.

 

Chez les femmes, Josée Beauregard (Brossard) a devancé Stéphanie Deschamps (Mont-Tremblant) et Josée Vigneault (Trois-Rivières).

 

Au duathlon (2 kilomètres course à pied, 13 kilomètres vélo de montagne et 5 kilomètres course à pied), Philippe Lebeault (Val-David) s’est imposé devant François Cantin (St-

Faustin-Lac-Carré) et Frédérick Gates (Hull). Caroline Lecompte (Morin-Heights) a été la plus rapide chez les femmes, tandis que

Sophie Marcil (Morin-Heights) et Valérie

St-Sauveur (St-Faustin-Lac-Carré) ont respectivement obtenu l’argent et le bronze.

 

Des organisateurs satisfaits et une suite à venir

Alors que les derniers participants ralliaient le fil d’arrivée, Maxime Beaudry, co-organisateur de la compétition en compagnie de son frère Sébastien, était satisfait du déroulement du seul triathlon en sentiers disputé cette année au Québec.

 

«Les participants ont trouvé ça difficile, sauf qu’ils sont super contents. C’est un nouveau challenge pour eux. Certains participants qui venaient du triathlon classique n’étaient pas habitués à faire du vélo de montagne, alors que les spécialistes du vélo de montagne étaient moins à l’aise à la natation.»

 

Le co-organisateur était également heureux d’avoir eu environ 80 inscrits, en plus des dizaines d’enfants qui ont pris part au duathlon, compte tenu que l’événement a été publicisé à la fin juin seulement. Maintenant que les gens ont goûté à ce nouveau type d’épreuve, il est fort à parier qu’ils seront encore plus nombreux la prochaine fois, car prochaine fois il y aura annonce Maxime Beaudry.

 

«Sans rien confirmer, Évènements Top Chrono a l’intention de lancer une série de triathlons en sentiers l’an prochain!»

 

Et à ce sujet, le gagnant du triathlon olympique a déjà des suggestions pour les prochains endroits où les épreuves pourraient être disputées, soit au Mont Chantecler ou au Mont Habitant.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de