Dieu du Ciel! « Mangez et buvez-en tous »

par Ève Ménard
Dieu du Ciel! « Mangez et buvez-en tous »
Frédéric Lacroix, chef exécutif au Dieu du Ciel et Sylvain Perron, éditeur chez Klorofil. (Photo : Ève Ménard)

Le vendredi 6 décembre, avait lieu le lancement du collectif de recette intitulé « Mangez et buvez-en tous – Recettes à base de bière de microbrasseries » à la Microbrasserie Dieu du ciel à Saint-Jérôme.

 

Il s’agit du 7e collectif de recettes publié par la maison d’édition Klorofil et son éditeur, Sylvain Perron. Ce nouveau livre rassemble près d’une soixantaine de recettes utilisant des bières produites par des microbrasseurs canadiens.

Une recette de Saint-Jérôme  

Pour faire la promotion du collectif, Sylvain Perron fait cinq microlancements, dont un au Dieu du Ciel, microbrasserie participante. Le chef exécutif de l’endroit, Frédéric Lacroix, nous a reçu chaleureusement en nous concoctant même une adaptation de sa marinade Jerk qui se retrouve dans le livre. Un délice! « Cette recette remonte au moment où j’ai eu la chance de travailler aux Îles Caïmans. Un de mes cuisiniers, Braxley Campbell, un vieux Jamaïcain installé aux îles depuis plusieurs années, m’a nourri pendant un an et demi de son fameux Jerk. Je vous offre ici ma version de sa recette! », écrit Frédéric Lacroix en page 43. Il nous avoue qu’il a longtemps insisté pour que le cuisinier jamaïcain lui remette le secret de ce délicieux mets et que c’est uniquement avant son départ pour le Québec qu’il a eu l’honneur de retranscrire les étapes de préparation.

Le chef s’est assis de longues minutes à notre table pour nous raconter son histoire et son parcours, les yeux étincelants de passion. Aujourd’hui âgé de 39 ans, il est entré dans le métier très jeune alors qu’il a eu la chance de s’établir aux Îles Caïmans et y développer ses connaissances dans un restaurant mexicain pendant un an et demi. C’est seulement une fois de retour au Québec, qu’il a suivi une formation à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) pour parfaire ses apprentissages et avoir un diplôme. Depuis maintenant 2 ans, il est chef exécutif pour les deux établissements de la microbrasserie Dieu du Ciel. « Je travaille 3 jours à Montréal et deux jours ici. Je m’occupe du personnel, je m’occupe du menu, je teste les menus. J’ai la partie le fun du métier! Mais j’adore cuisiner et je m’ennuie quand même de faire le service », souligne-t-il.

Un travail complexe et de détails 

Sylvain Perron, natif de Chicoutimi, nous explique son concept et son rôle : « J’ai envoyé une invitation à une centaine de microbrasseries partout au Canada et ceux qui répondaient présents, envoyaient une recette réalisée avec une de leur bière. Sur les 60 microbrasseries, il y a en a une quarantaine qui proviennent du Québec. Je m’occupais de la mise en forme, de la mise en page et de la correction. Aussi, on testait la recette pour s’assurer qu’elle était à point, savoir s’il manquait quelque chose. » 

Sylvain Perron se définit en premier lieu comme un éditeur, mais cela n’empêche qu’il adore cuisiner et aime la bière. Il s’agissait donc d’un mix parfait! Il nous explique tout de même que réaliser un collectif de recettes relève d’un travail complexe qui s’est échelonné sur 20 mois.

« Un chef peut réunir 80 recettes, les mettre sur papier, les faire cuisiner et les photographier à l’intérieur de deux semaines. Dans un collectif, je dois contacter chacun des chefs pour chaque recette. Ce n’est pas un chef qui a
80 recettes, ce sont 80 chefs qui fournissent chacun une recette. »
 

Le collectif de recette « Mangez et buvez-en pour tous » est donc le fruit de nombreux mois de travail et d’un souci du détail remarqué chez son éditeur. Il est en vente depuis le 4 décembre dans les librairies partout au Canada.

Il est aussi possible de l’acheter en ligne à l’adresse suivante: https://klorofilcollection.weebly.com/store/p11/recettes.html

 

La Brasserie Camp de Base située à Saint-Adolphe-d’Howard a aussi participé au collectif avec sa recette « Chaudrée à la bière et salsa au maïs et aux crevettes nordiques » en page 21. « La crevette nordique a toujours été à l’honneur sur la table de ma famille gaspésienne. Pour moi, elle fait partie d’une cuisine simple au quotidien, se marie bien à la bière et se déguste en toute saison », écrit la chef et copropriétaire, Lucie Boulanger.

Adaptation de la marinade Jerk dans un plat servi au Dieu du Ciel. Photo : Ève Ménard
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de