Dossier de l'interconnexion

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Dossier de l'interconnexion

La MRC reçoit 2,7 millions du MTQ

Le préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut Charles Garnier en a fait l’annonce ce lundi matin: la MRC recevra une aide financière de 2,7 millions de dollars de la part du ministère des Transports du Québec pour la soutenir dans la réalisation du projet d’interconnexion du parc linéaire Le P’tit Train du Nord et du Corridor aérobique.

 

Qualifiant la nouvelle de «véritable cadeau de Noël», le préfet a tenu à remercier le préfet du comté de Bertrand, Claude Cousineau pour son intervention dans ce dossier.

Une première contribution du MTQ de 2 387 485$ a été établie dans le cadre du Programme d’aide gouvernementale aux modes de transports alternatifs à l’automobile, et une seconde de 300 000$ dans le cadre du programme Veloce.

 

Un dossier de longue haleine

Ce dossier a demandé beaucoup de souffle et du travail d’équipe, pour reprendre la nomenclature cycliste. «C’est un dossier qui remonte à environ trois ans, et on l’a travaillé très fort», souligne M. Garnier. En juillet, le préfet avait obtenu une confirmation budgétaire du MTQ, laquelle devait obtenir le sceau du Trésor. Puis les élections sont arrivées, mettant la démarche en suspens. Selon le préfet, le député Cousineau a fait les représentations nécessaires auprès du gouvernement qui a finalement entériné la subvention.

 

Prochaines étapes?

D’après la lettre du ministre du MTQ Sylvain Gaudreault, la MRC devrait recevoir sous peu un premier versement d’environ 1,2M$, soit 45% des subventions prévues. Le deuxième versement de 45% sera fait une fois la moitié du projet réalisée, le solde final étant versé à la complétion des travaux.

Selon le préfet, les travaux devraient s’échelonner sur les deux prochaines années. «Il va falloir aller en appel d’offres pour un ingénieur qui devra faire les plans et devis. Avec ça, on ira en appel d’offres pour sélectionner un contracteur. Ensuite, il y aura étude des soumissions, etc.», explique M. Garnier.

Sans en connaître encore le détail, l’itinéraire qui totalisera environ 11 kilomètres, devrait comprendre des portions de bandes cyclables unidirectionnelles sur les rues de la Gare à Piedmont, Principale et de l’Église à Saint-Sauveur, et du Village à Morin-Heights et une partie en site propre au pied du Cap Molson à Saint-Sauveur.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de