La CSL confirme l’ouverture pour septembre 2019

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
La CSL confirme l’ouverture pour septembre 2019
(Photo : Courtoisie)

École alternative publique des PDH

Le conseil de Ville de Sainte-Adèle a entériné le 21 janvier par résolution un règlement d’emprunt visant à acquérir le bâtiment qui hébergeait auparavant la garderie des Petits Loups. Cette acquisition, au coût de 600 000 $, permettra à la CSL d’y aménager l’école primaire alternative réclamée par de nombreux parents.

 

Les commissaires ont voté à l’unanimité pour l’ouverture de l’école alternative publique, le 23 janvier dernier lors de la séance publique du Conseil des commissaires. La nouvelle école primaire alternative devrait accueillir ses premiers élèves, environ 80, répartis dans quatre classes, de la maternelle 5 ans à la 3e année, dès la rentrée automnale 2019. « La communauté adéloise a clairement exprimé son désir d’avoir une école primaire alternative à Sainte-Adèle, sans toutefois diviser les fratries ou déraciner les enfants de leur école actuelle. Grâce à cette acquisition, nous pouvons offrir aux parents un lieu adéquat qui favorisera l’apprentissage de leurs enfants », explique la mairesse Nadine Brière.

Protocole d’entente

La Ville de Sainte-Adèle et la CSL ratifieront sous peu un protocole d’entente afin que le projet d’école alternative puisse voir le jour. La CSL s’engage à effectuer l’aménagement des lieux et à procéder à l’entretien subséquent de la bâtisse.

Bien sûr, elle embauchera également les ressources pédagogiques et le personnel-cadre nécessaires afin d’assurer un environnement sain, sécuritaire et propice aux apprentissages.

La présidente de la Commission scolaire des Laurentides, Lyne Deschamps, se réjouit du dénouement du projet : « Ce projet démontre non seulement une croissance de la clientèle, mais également une ouverture des parents de la région face au modèle pédagogique alternatif. Nous sommes fiers de pouvoir offrir un choix de services éducatifs aux parents. »

Jolène Richer, membre du comité fondateur a offert un vibrant témoignage dans le cadre de l’annonce officielle lors d’une conférence de presse tenue le 24 janvier à la Place des citoyens : « Le groupe fondateur du projet d’école alternative est le fruit d’un besoin commun de parents et d’enseignants d’avoir accès à un choix en éducation publique dans la région. Nous avons pris le temps de penser l’école alternative que nous voulions pour nos enfants. C’est cette même école qui ouvrira ses portes! Nous avons travaillé sans compter les heures, nous avons eu une vague d’appui incroyable de la communauté et nous avons persévéré pendant trois ans. Nous avions confiance qu’un groupe de parents engagés avait le pouvoir de faire bouger les choses. Bien sûr, nous n’en serions pas là aujourd’hui sans le précieux soutien et la collaboration d’une commission scolaire et d’une municipalité à l’écoute des familles de la région. Nous sommes vraiment heureux de pouvoir maintenant travailler sur du concret avec eux. C’est avec beaucoup d’émotions que nous accompagnerons nos enfants à leur première rentrée à l’école alternative en 2019! »

Tous les détails concernant les inscriptions officielles, les procédures, les critères, la répartition des classes, etc. seront partagés d’ici quelques semaines par la CSL et sur la page Facebook : Projet d’école alternative publique MRC Pays-d’en-Haut.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de