Éditorial affaires et économie

Éditorial affaires et économie
Jean-Claude Tremblay
Actualité

Consultation publique de la MRC des Pays-d’en-Haut; une première consultation réussie

Jean-Claude Tremblay, collaboration spéciale

Le 17 avril dernier, à la Place des citoyens de Sainte-Adèle, avait lieu la consultation publique tenue par la MRC des Pays-d’en-Haut. Cette invitation avait pour but de convier la population et les acteurs de tous les milieux à exprimer leurs idées, et à se prononcer sur leurs préoccupations en matière de développement économique et territorial.

Le préfet André Genest ainsi que tous les représentants de la MRC des Pays-d’en-Haut étaient présents et disponibles pour répondre aux questions des citoyens, et celles des différents acteurs venus partager leurs opinions. Au moment d’écrire ces lignes, la MRC parlait d’une cinquantaine de personnes qui s’étaient déplacées pour ce rendez-vous consultatif.

Une consultation au goût du jour

Pour l’occasion, la MRC avait aménagé plusieurs tables avec de grandes feuilles, sur lesquelles les participants pouvaient écrire leurs idées sur des thèmes tant économiques, sociaux que culturels. Signes des temps, les personnes interpellées pouvaient aussi s’exprimer électroniquement via le site Internet de la MRC, et plusieurs ont même déposé des mémoires pour expliquer leur position et partager leur vision. Simplement sur papier, c’est plus de 260 suggestions ou commentaires qui ont été écrits ce soir-là.

Des sujets qui ont dominé

Il y aura passablement de compilations et d’analyses à faire suite à cet exercice, mais d’ores et déjà, certains sujets semblaient revenir plus souvent que d’autres. L’exode des jeunes, le communautaire comme vecteur de développement, le manque de main-d’œuvre, le besoin d’initiatives intergénérationnelles, la situation des aînés, et j’en passe.

Couteau à double tranchant

C’était un exercice essentiel que ce projet de consultation, mais il faudra cependant faire attention de bien gérer la suite des choses, car un tel exercice démocratique suscite invariablement des attentes chez les parties prenantes. Déjà sur place, plusieurs m’ont confié être très satisfaits du processus, mais prudents face à la suite. « Je suis très contente, mais on verra si ça va donner quelque chose…! », a dit une commerçante de Saint-Sauveur, qui partageait à la fois son excitation et son scepticisme, à l’image de quelques-uns sondés ce soir-là.

La dynamique plateforme a permis de très bons échanges entre les officiels présents et les participants hétéroclites, et visiblement enthousiastes. Le maître de cérémonie a fait un excellent bilan de la soirée, et a su relever avec justesse et entrain les principaux points tournants, lorsqu’il a pris le micro pour s’adresser à la foule.

Seul bémol, il ne semblait pas familier avec la région ni avec les entrepreneurs locaux, une contradiction si l’on considère qu’en début d’allocution, il s’est targué de dire comme porte-parole de la MRC, qu’il était important de favoriser le commerce local.

Mis à part cela, nous pouvons qualifier cette étape de franc succès et l’on ne peut que féliciter toute l’équipe de la MRC des Pays-d’en-Haut pour leur initiative qui, nettement, sort des sentiers battus.

Notons qu’un sommet socioéconomique suivra et aura lieu le 5 juin prochain à l’Hôtel Mont-Gabriel à Sainte-Adèle.

Tous les détails sont disponibles sur le site de la MRC.
lespaysdenhaut.com/developpement-economique-territorial-inclusif-dynamique/

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X