La bienveillante

Jean-Claude Tremblay et Sonia Piché. Photo: Courtoisie
La bienveillante
Jean-Claude Tremblay
Chroniques

Entretien avec Sonia Piché – Théâtre du Marais

Chronique affaires et économie
Jean-claude Tremblay, MBA 

jctremblay@cogitas.ca

Il y a de ces rencontres qui vous apportent une joie profonde. Parfois vous ne pouvez l’expliquer, ni le rationaliser, même dans le cadre d’une chronique affaires et économie, où l’hémisphère gauche est sollicité, devrait prendre le relais, et davantage travailler.

De temps à autre, vous ne pouvez que vivre le présent et laisser l’énergie vous transporter : c’est ce qui m’est arrivé en rencontrant l’énergique directrice générale et artistique du Théâtre du Marais, la contagieuse Sonia Piché.

À peine traversées les portes de ce bâtiment magnifiquement neuf de trois années, qu’il semble vouloir me parler avec familiarité, comme s’il avait toujours existé et que notre relation, dans le solide béton était coulé ! Son bois me réchauffe, et sa salle principale m’envoûte. Dire « feutrée » et « au goût du jour » serait cliché, car c’est acoustiquement et ergonomiquement dans une classe à part, qu’il affirme sa « grandiosité » et reçois ses artistes avec générosité.

Son intendante, la chef d’orchestre de l’expérience Sonia Piché, prend place dans cette salle confortablement aménagée, et se met à vanter, non pas les enviables performances financières de ce haut lieu de culture, mais plutôt celles de ses brillants artistes qui déjà, font sa renommé et sa fierté. C’est à ce moment que j’ai compris que je n’avais pas affaire à « l’ordinarité » d’une DG, mais plutôt à une créatrice d’émotions, une hautement passionnée, que la collègue Martine Laval a déjà qualifiée avec justesse de triptyque, parce qu’habitée pleinement par ses trois passions soit la pêche, la peinture et son métier.

Une artiste au service d’autres artistes

Plus la conversation avançait, plus je me rendais compte que sous son titre se cachait une âme créatrice profondément compétente, dotée d’une grande sensibilité. Sonia Piché, ce n’est rien de moins qu’une artiste totalement incarnée – une capable de se substituer complètement à l’auteur, au compositeur et à l’interprète, afin qu’il vienne se déposer.

Ce rayon de soleil de DG, qui sait où sont ses priorités, possède une profondeur que seule une personne de cœur peut exhiber – elle est une gardienne de la pertinence, et une entremetteuse entre le précieux contenu et son idéal contenant.

Entre rigueur et doigté

Chronique affaires et économie oblige, je m’en voudrais de ne pas mentionner que sous ces fresques de légèreté et de sensibilité, se cache une redoutable gestionnaire qui conduit le changement et la croissance de main de maître. Son parcours événementiel et managérial est riche et éloquent, et elle a réussi avec brio à faire face (avec profitabilité) à une croissance de l’ordre de 330 % depuis 2015, ce qui est simplement exceptionnel.

À travers mes activités conseils et de coaching, je suis à même de vous affirmer que rares sont les « start up » qui réussissent à dégager des profits dès les premières années. Le Marais à beau être historiquement à maturité, depuis sa nouvelle construction entraînant le renouvellement de ses infrastructures opérationnelles et de ses engagements financiers, c’est comme une nouvelle entreprise que ledit Théâtre doit être évalué.

Mes conclusions

Le succès du Théâtre et de sa DG pourrait se résumer à une doctrine : l’intellect au service du cœur, et non le contraire. C’est pour cette raison que Sonia Piché a du succès dans la conduite de son organisation, alors que d’autres dirigeants que j’ai l’occasion de croiser s’entêtent à vouloir s’autoproclamer « gens d’affaires », délaissant à tort leurs compétences motrices articulées autour de la passion, du cœur, et du service aux autres. Leader collaborative empreinte d’humour et de compassion, elle reconnaît l’importance de bien s’entourer et de créer des relations de travail harmonieuses au sein de l’équipe. Équipe qui par ailleurs, est composée de membres extrêmement compétents, mais avant tout passionnés de leur mission, et empreints du même désir d’excellence.

Celle qui prend de plus en plus sa juste place sur le plan de la direction artistique du Marais, récolte les fruits qu’elle a si brillamment semés, car le flair et l’instinct artistiques sont chez elle innés.

Ce fut une rencontre empreinte d’authenticité, à hauteur de cette gardienne et promoteur de notre précieuse culture qui une fois de plus, prouve que la qualité aura toujours préséance sur la quantité.

Chapeau à une équipe inspirante et engagée !

Le Théâtre du Marais
1121, 10e Avenue
Val-Morin, QC, J0T 2R0
Billeterie 819-322-1414
www.theatredumarais.com

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Chroniques

  • L’Homme s’ennuie

    La chronique à Mimi Des fois, il me faut un GPS pour suivre l’Homo Sapiens modèle 2018....

  • La clé du bonheur

    Chronique :  La deMOIs’aile / / École A.-N.-Morin Océane Théorêt, secondaire 5 « Sois belle, mais pas trop,...

  • Le cancer de la prostate

    Le mois de novembre est depuis 2004 dédié au cancer de la prostate. Levons le voile sur...

  • Épicerie bio-vrac-local : De belles nouveautés dans mon bocal

    Chronique : « Bouffe ta région »   Si vous êtes soucieux de réduire votre empreinte environnementale et que...

X