Édition du week end 22 et 23 janvier 2011

Par Nathalie Deraspe
Édition du week end 22 et 23 janvier 2011

Semaine québécoise pour un avenir sans tabac

La station Mont Saint-Sauveur International prend les devants

Dans le cadre la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac, la Directrice de santé publique des Laurentides, Dre Blandine Piquet-Gauthier, a tenu à souligner l’initiative du MSSI d’offrir à ses employés et à sa clientèle un environnement sans fumée.

Le MSSI a en effet pris l’initiative d’interdire l’usage du tabac dans les files d’attente et les remontées mécaniques. «Cela permet aux non-fumeurs, notamment lorsqu’ils sont captifs dans une file d’attente, de pratiquer leur activité hivernale préférée sans encourir les désagréments et les risques liés à la fumée secondaire de tabac » affirme la Dre Claire Jutras, médecin-conseil à la Direction de santé publique des Laurentides.

L’été également, le Parc aquatique Mont Saint-Sauveur offre un environnement sans fumée en délimitant un espace réservé pour les clients fumeurs.

Les études démontrent que la fumée secondaire est dangereuse pour la santé puisqu’elle augmente les risques de souffrir d’une maladie respiratoire, d’une maladie cardiovasculaire et d’un cancer. Certaines des substances toxiques libérées par la combustion de tabac sont d’ailleurs plus concentrées dans la fumée secondaire que dans celle respirée directement par le fumeur. Même si la fumée secondaire se dissipe plus vite à l’extérieur, elle demeure tout de même très tenace. Selon les conclusions d’études américaines, être à l’extérieur à moins d’un mètre d’un fumeur ferait respirer la même quantité de fumée secondaire qu’à l’intérieur.

La Directrice de santé publique des Laurentides invite les autres stations de ski de la région à suivre les traces de la station de Saint-Sauver et à faire connaître les gestes posés en ce sens.

 

 

 

Val-Morin obtient le feu vert pour acheter les actifs du centre de ski Far Hills

Hier soir, un registre permettait aux résidents de Val-Morin habileté à voter de signifier leur intérêt à soumettre le règlement d’emprunt de 1,1 M$ destiné à l’achat du Far Hills à un référendum. Pour ce faire, 325 signatures étaient nécessaires.  À 19h05, le directeur général Pierre Delage, a annoncé que seules 37 personnes avaient signé le document en question.

Mardi dernier, une cinquantaine de personnes ont afflué au Théâtre du marais afin d’écouter le maire Jacques Brien présenter le projet. Compte tenu de l’absence d’opposition, la municipalité entamera les démarches afin de prendre possession de trois terrains totalisant une superficie de 173 acres. Le lot comprend le chalet Far Hills et ses équipements, un terrain adjacent au mont King et celui du mont McMaster.  Grâce à cette acquisition, la portion Val-Morin du parc régional atteindra une superficie totale de 485 acres. 

Le certificat de la tenue du registre sera déposé lors de la prochaine session ordinaire du conseil prévue le 8 février prochain.  Le règlement d’emprunt sera ensuite soumis au Ministère des Affaires Municipales et des régions pour fins d’approbation finale. En devant officiellement propriétaire du centre de ski Far Hills, la municipalité de Val-Morin dit franchir une étape importante de son développement.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de