Éducation à Mont-Tremblant

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté

Le Centre d’études collégiales de Mont-Tremblant obtient enfin son titre 

C’est le 31 mai dernier que Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, a annoncé la levée du statut expérimental donné au Centre d’études collégiales (CEC) de MontTremblant, à son ouverture.  Par Bénérice Jetté

 

Le CEC de Mont-Tremblant, sous l’autorité du Cégep de Saint-Jérôme, a ouvert officiellement ses portes en 2008. Sous un statut expérimental d’une durée de cinq ans, il s’est installé dans un bâtiment situé près du Centre de formation professionnelle de la Commission scolaire des Laurentides. En délaissant ce statut, le CEC gagne la confirmation de son financement jusqu’en 2016.

 

«Cette annonce démontre la volonté de mon gouvernement de faciliter l’accès à l’enseignement supérieur. Dans chacune des régions du Québec, les établissements collégiaux représentent des pôles importants du développement économique, social et culturel, et dynamisent les communautés de toutes tailles», déclare le ministre.

 

Sylvain Pagé, député de Labelle, s’est vu impliqué dans le comité de suivi du CEC de Mont-Tremblant, afin d’en assurer la pérennité. «Cette annonce confirme que nous avons eu raison de croire à ce merveilleux projet! Les jeunes d’ici pourront poursuivre des études supérieures dans leur région et j’en suis très heureux», ajoute-t-il.

 

Ajout d’espaces modulaires

La hausse de fréquentation du CEC a amené le gouvernement du Québec à consentir à l’octroi d’une subvention ponctuelle de 145 000$ pour l’installation d’espaces modulaires supplémentaires, ainsi que de 30 000$ par année pour leur location. Cette subvention s’ajoute à celle de 160 000$ par année déjà octroyée pour les espaces modulaires en place.

 

Bilan positif

Depuis sa création, le projet dresse un bilan positif et continu de recevoir l’appui de nombreux partenaires des milieus économiques, scolaire et social.

Après cinq ans d’existence, le CEC compte 18 employés et a à son actif 109 diplômés. Plus de 600 personnes ont aussi bénéficié des services de formation continue. «La population étudiante ne fait qu’augmenter. Notre maison d’enseignement supérieur connaît une croissance qui ne se dément pas», résume Jacques Gariépy, président du conseil d’administration.

 

L’abandon du caractère expérimental du CEC facilitera son développement et aussi le recrutement d’étudiants. L’automne 2013 prédit une fréquentation d’environ 185 élèves.

 

«Les gens de la région manifestent une confiance à l’égard de notre collège qui me touche sincèrement. Il nous appartient de démontrer aux étudiants qu’ils ont raison de s’inscrire au CEC de Mont-Tremblant, en en faisant un établissement dont ils seront fiers d’avoir été les pionniers», souligne Diane Aitken, directrice du CEC.

 

 

Pour information, consultez le

www.mesrst.gouv.qc.ca.

 

Partager cet article
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments