Einstein, les fées et les bienfaits de la lecture

Par Production Accès
Einstein, les fées et les bienfaits de la lecture
René Levac (commandant Valium), chargé de projet.

Salon du livre de la petite enfance de Sainte-Agathe

 

Véronique Piché – « Si vous voulez que vos enfants soient intelligents, lisez-leur des contes de fées. Si vous voulez qu’ils soient plus intelligents, lisez-leur plus de contes de fées », a dit Albert Einstein. Les recherches démontrent que le contact précoce avec la lecture prédispose l’enfant à l’apprentissage et réduit de beaucoup ses risques d’abandon scolaire.

 

Le commandant Valium flotte dans son habit. Ses lunettes sont de véritables fonds de bouteille. Il lui arrive de s’endormir, comme ça, n’importe quand! Et c’est lui qui pilote cette troisième édition du Salon du livre de la petite enfance au cœur des familles ? Les tout-petits, eux, lui font confiance. Même que plusieurs viennent lui donner un gros câlin. « J’ai fait la tournée des CPE », dit René Levac pour expliquer ces effusions de tendresse à son égard. Mais à voir comment il sait captiver son jeune auditoire, on comprend qu’il possède le don d’allumer cette étincelle, celle du plaisir des histoires.

Lire pour réussir

La lecture représente un moment privilégié d’interaction entre l’enfant et l’adulte. C’est ce que souligne Ginette Masson, directrice générale du bureau coordonnateur l’Antre-Temps, lors de l’ouverture protocolaire de l’événement vendredi dernier. C’est vrai qu’on se blottit à l’heure du conte. On se colle, on s’écoute. C’est mieux qu’un écran, non ?

Lors de son allocution, Michelle Le Quellec de la Commission scolaire des Laurentides en rajoute : « Quand on sera tous convaincus que c’est le livre et la lecture qui font qu’un enfant poursuit sa scolarité, on aura contribué à ce que chacun atteigne ses rêves. » Un vœu qui inspire et que plusieurs souhaitent concrétiser.

Comment peut-on aider les enfants à développer un intérêt pour la lecture ? Sur le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE), on explique que la première des stratégies consiste à modifier les raisons pour lesquelles on devrait lire à la maison.

N’associez pas lecture et école, soutiennent des spécialistes. Allez-y plutôt avec l’amour d’apprendre.

Les tout-petits réunis devant le commandant Valium sont toute ouïe. Oui, oui, oui! Et ils ont soif d’histoires rocambolesques, tendres ou comiques. Même les tristes trouveront leur chemin.

Un thème porteur

Cette année, le thème du salon était celui de la diversité culturelle et de l’ouverture sur le monde. René Levac, alias commandant Valium, prend le temps de remercier officiellement deux de nos bibliothécaires scolaires. L’une vient du Mexique, l’autre d’Algérie. « Merci à vous deux de partager votre passion des livres avec nos enfants et merci de permettre aux familles d’ici de s’ouvrir au monde. »

Le Salon du livre de la petite enfance au cœur des familles s’est tenu à la place Lagny de Sainte-Agathe-des-Monts, du 22 au 24 mars. Outre des kiosques de vente de jeux et de livres, des séances de contes, l’illustratrice AnneMarie Bourgeois, l’auteure jeunesse Roxanne Turcotte, de la musique du monde, des maquillages, une zone lecture, des jeux de tables. Et le commandant Valium, dans son habit trop grand!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de