Élections à Saint-Adolphe d’Howard

Photo de Michel Bureau
Par Michel Bureau

Tout porte à croire que le maire Réjean Gravel annoncera officiellement sous peu qu’il sera de nouveau candidat à la mairie de Saint-Adolphe d’Howard. Il présentera vraisemblablement son équipe par la même occasion. Bien qu’il n’a toutefois pas voulu le confirmer, tout indique qu’il sera dans la course.  -Par Michel Bureau

Le maire sortant fait un bilan positif de son premier mandat et parle avec enthousiasme des réalisations de son équipe. Il a redonné vie selon plusieurs au Mont Avalanche, considéré comme le cœur et l’âme de Saint-Adolphe d’Howard. «Nous avons enregistré plus de

30 000 passages au Mont Avalanche. Il fallait prendre en main cette montagne. C’est le cœur de notre développement économique. Nous avons aussi fait beaucoup au niveau de la culture. Zoé Major apporte un volet culturel qui n’existait pas auparavant. L’implication des citoyens est aussi remarquable», poursuit le maire Gravel qui ne donne surtout pas l’impression d’un gars qui va décrocher demain matin, lui qui prône la continuité.

 

Rumeur d’élection clés en main

Il rejette du revers de la main la rumeur d’élections clés en main, que propagent ses adversaires. «Nous ne sommes pas à Laval ou Boisbriand, nous ne faisons pas des affaires avec de gros entrepreneurs. Nos livres sont ouverts, je suis limpide et transparent», proclame le maire Gravel.

 

Il avoue que ce n’est pas facile d’être maire avec une opposition qui le talonne constamment, et ce, pas toujours pour les bonnes raisons.

 

D’autres candidats en lice

D’autre part, et selon des sources bien informées, Lisette Lapointe, la conjointe de l’ex-premier ministre Jacques Parizeau, une non élue, en mène large à Saint-Adolphe

d’Howard, même si elle n’a été vue que deux fois au conseil municipal. «Mme Lapointe a l’habitude des gros événements. Ici, ce n’est pas le même mode de fonctionnement. Nous ne sommes pas au parlement à Québec»,

souligne le maire Gravel. On raconte que

Mme Lapointe voulait se présenter comme mairesse de Saint-Adolphe d’Howard. Elle

aurait demandé à Claude Charbonneau, l’autre candidat à la mairie, de se retirer de la course pour lui laisser toute la place, ce que M. Charbonneau a refusé se disant apparemment insulté par la demande de Mme Lapointe.

 

Il n’y aura donc, semble-t-il, pas de course à trois à Saint-Adolphe d’Howard. Le maire a aussi parlé  du courage politique de sa formation. À première vue, il semble que ce soit difficile de travailler en collégialité à Saint-Adolphe d’Howard. Le maire précédent, Pierre Roy, avait terminé son mandat tout seul à l’hôtel de ville. Or, le maire Réjean

Gravel aura eu le mérite, notamment, de demeurer rassembleur au sein de sa formation.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de