Élections fédérales 2015 : L'heure du choix dans Rivière-du-Nord

Par Valérie Maynard
Élections fédérales 2015 : L'heure du choix dans Rivière-du-Nord

La circonscription de la Rivière-du-Nord est constituée de la MRC de La Rivière-du-Nord.

Nous avons demandé aux six candidats de Rivière-du-Nord d’identifier les enjeux régionaux importants sur lesquels ils se pencheront s’ils sont élus et les raisons pour lesquelles chacun d’eux devrait obtenir notre vote. Voici ce qu’ils nous ont répondu.

Romain Vignol (Parti conservateur)

• Ma priorité pour la région est de créer des bons emplois stables pour les travailleurs de la classe moyenne. Grâce à son plan économique qui a fait ses preuves, le gouvernement conservateur a réussi à créer 1,3 million d’emplois depuis 2008 et il compte en créer 1,3 million de plus d’ici 5 ans.

Si je suis élu, je veux donner une voix forte aux gens d’ici à Ottawa pour faire respecter leurs intérêts, par exemple en défendant le Partenariat transpacifique, un accord de libre-échange historique qui offre des opportunités incroyables à plusieurs entreprises de chez nous, comme Bombardier à Mirabel. Cette entente commerciale sans précédent contribuera certainement à attirer ici d’autres investisseurs étrangers qui créeront des emplois de qualité dans la région.

Pierre Dionne Labelle (NPD)

• Soutenir activement la Fondation Rivière-du-Nord dans ses projets de conservation et de mise en valeur.

• Le parc linéaire Le P’tit Train du Nord, qui nous amène du kilomètre zéro vers les falaises de Prévost, a aussi besoin d’être revitalisé et dorloté.

• Les municipalités riveraines du parc bénéficieront de l’augmentation du transfert de la taxe d’accise prévue par le NPD pour les aider à rénover l’infrastructure.

La protection de l’environnement et le développement du secteur récréotouristique sont des enjeux régionaux importants pour le NPD. Je rêve de pouvoir un jour me baigner dans la rivière du Nord comme le faisaient mes parents et mes grands-parents avant eux.

Joey Leckman(Le Parti Vert)

• Protection du Massif des falaises et valorisation du parc linéaire.

• Accessibilité et liberté dans l’accès à Internet sur tout le territoire.

• Augmentation du salaire minimum à 15 $/heure.

Le Parti vert est le plus progressiste, environnementaliste et respectueux des droits fondamentaux des humains. Avec Joey Leckman, vous pouvez vous attendre à une vraie défense de vos droits et de votre bien-être.

Janice Bélair Rolland (Parti libéral)

• En tant que mère, je veux sortir des centaines d’enfants de la pauvreté, que nos aînés aient plus de revenus, que nos familles soient en sécurité grâce à des emplois bien rémunérés dans la région, en baissant leur taux d’imposition et celui des PME.

Cette année, les libéraux renverseront le gouvernement conservateur. Je suis la candidate en meilleure position pour pouvoir réaliser nos nombreux enjeux. Je ne veux pas juste représenter RDN, mais bien pouvoir y apporter quelque chose de plus. Je ne suis pas du genre à travailler pour rien.

Rhéal Fortin (Bloc Québécois)

• La pauvreté est sans conteste l’un des dossiers prioritaires dans Rivière-du-Nord. Les banques alimentaires et les organismes de lutte à la pauvreté doivent être supportés.

• La caisse d’assurance-emploi doit être sauvegardée des vautours qui souhaitent y puiser pour financer leurs promesses électorales!

• Les bénéficiaires du Supplément de Revenu Garanti (SRG) doivent y avoir accès. La PUGE doit absolument être non imposable pour nos familles.

Mon parcours professionnel et mes implications sociales et communautaires m’ont conduit ici dans cette campagne et me permettent d’affronter avec confiance ces défis majeurs qui nous attendent. Depuis 2011, le Québec est sans voix à Ottawa. Le NPD et les libéraux sont aux prises avec un dilemme majeur : concilier les intérêts de leurs électorats de l’ouest, de l’Ontario, des Maritimes et du Québec. Seul le Bloc Québécois peut redonner cette voix qui nous manque gravement.

Fobozof A. Côté (Parti rhinocéros)

• Notre parti est le seul qui possède une vision à long terme.

• Nous privilégions la qualité sur la quantité, l’humain sur le robot.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de