Élections partielles à Saint-Jérôme: l’opposition triomphe

Par Nathalie Deraspe
Élections partielles à Saint-Jérôme: l’opposition triomphe

Le parti Vision Saint-Jérôme prend du gallon. Lors des élections partielles survenues dans le district de Parent dimanche soir dernier, Alain Langlois a fait mordre la poussière à son adversaire Évérard Ouellette, en remportant une écrasante victoire, avec 75,9% des suffrages.

 

«Je pense que les gens en ont assez de Gascon et de toutes ses manigances, a lancé le principal intéressé au lendemain de son couronnement. J’espère qu’on sera capable de travailler dans le respect et qu’on n’essaiera pas de me museler », a ajouté Alain Langlois.

 

Le candidat de Vision Saint-Jérôme est impliqué en politique depuis maintenant plusieurs années. En 2009, ce dernier a raté sa cible de peu. Il a été battu par 77 voix de majorité, tandis qu’il visait un siège pour le défunt parti de Gérald Cyr, Action Saint-Jérôme. Cette fois-ci, Langlois avait bon espoir de l’emporter. Le vote par anticipation le donnait gagnant à 74%. Il aura finalement gagné près de deux points de plus au suffrage (75,9%). 

 

Un message clair

Pour le chef de Vision Saint-Jérôme, Andrew Hattem, le message est clair. Le lien de confiance entre l’administration Gascon et la population est rompu. «Pour le parti, c’est un grand jour. Depuis 5 mois, on travaillait fort pour gagner. Parent a parlé au nom de tous les citoyens. Ce matin, on se roule les manches pour les élections de 2013.» 

 

Andrew Hattem affirme que beaucoup de gens sont intéressés à rejoindre les rangs de son parti. On sait que l’administration Gascon a réussi à convaincre François Boyer de cesser de siéger à l’opposition, mais ce transfuge pourrait bien décider de revenir sur ses positions. Le conseiller indépendant Michel Deschênes pourrait lui aussi être tenté de rejoindre Vision Saint-Jérôme, un parti qui gagne en crédibilité et en popularité. En vacances, ce dernier n’a pu être joint pour commenter le résultat des élections.

«On va aller les chercher un par un», confie Alain Langlois, sans vouloir préciser davantage la stratégie du parti. Pour l’heure, le nouvel élu a l’intention d’adopter un code d’éthique exemplaire et de forcer la Ville à plus de transparence. Pour ce faire, Langlois entend réclamer le dépôt des procès-verbaux sur le site internet de la Ville. «S’ils ne le font pas, on va le faire. Mais ils vont avoir l’air fou. Ça voudra dire que 1300 employés ne sont pas capables de faire la job.»

 

Au total, 1 069 électeurs sur une possibilité de 3 578 se sont prévalus de leur droit de vote pour une participation de 29.8%. Le candidat de Vision Saint-Jérôme a triomphé avec un total de 812 voix contre 257 pour Évérard Ouellette, de l’Équipe Gascon-Alliance des citoyens et citoyennes de Saint-Jérôme. Notons que près de 30% des électeurs du district se sont prévalu de leur vote. Leur participation a été plus grande que lors des élections générales tenues il y a deux ans. Cette élection visait à remplacer le conseiller de longue date Yves Legris, emporté par le cancer l’automne dernier. Alain Langlois siègera pour la première fois au conseil municipal de Saint-Jérôme le 19 avril prochain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de