Élections référendaires à Piedmont?

Par Journal Accès
Élections référendaires à Piedmont?

Projet de centre commercial

Après une séance houleuse du conseil municipal de Piedmont au lendemain de la Fête du Travail – où s’étaient exprimés avec passion des citoyens à la fois favorables et défavorables au projet du super centre commercial, une pétition de 1300 noms avait officiellement été déposée par Louise Guertin au nom des Piedmontais avertis exigeant un moratoire d’un an. 

Au cours de la rencontre du 3 septembre, c’est le conseiller Normand Durant qui avait défendu vivement la position de la municipalité en soutenant que cette dernière n’avait pas le choix de donner son aval au développement. Finalement, un des principaux porte-parole citoyen, Robert Gauvreau devait conclure qu’il fallait tenir compte que le changement d’affectation était prévu pour la séance du conseil du 3 septembre et que tel n’a pas été le cas, qu’il y avait des pour et des contre, et qu’il fallait dorénavant tous ensemble se pencher sur une autre vision d’avenir pour ces terrains boisés.

Lundi soir dernier, lors d’une autre séance d’informations convoquée par le conseil municipal pour expliquer le projet commercial, les citoyens se sont montrés encore plus divisés sur la question, objections et approbations fusant de toutes parts à un rythme soutenu durant plus de deux heures.

Toujours les mêmes craintes de développement commercial, toujours les mêmes questions sur ses conséquences, alors que la municipalité semble vouloir mettre de l’eau dans son vin en mettant un bémol sur le centre de réparation d’automobiles. Le mot tabou étant toujours méga centre commercial alors que sa superficie pourra accueillir, selon un citoyen, deux fois plus d’espace que les Factoreries de Saint-Sauveur!

 

Commerçants en faveur

Le maire Cardin a réitéré son credo en un affichage discret, un concept champêtre adapté, un «projet intégré» au sein de la nature. Nombre de participants ont cependant exprimé un  fort scepticisme, ne comprenant pas pourquoi on avait rapidement et sans consultation changé la vocation récréo-touristique du site en celui d’un centre de grands commerces et de résidences.

À noter qu’une pétition des commerçants, approuvée par 80% de ceux-ci, avait été préalablement déposée sur le bureau du maire par André Bouthillier, des Fins Gourmets du Nord.

La conseillère municipale en charge des dossiers environnementaux, Nathalie Rochon, qui quitte bientôt la politique, a expliqué que l’Environnement lui tenait à cœur et qu’elle croyait que ce plan d’aménagement respectait toutes les normes pour conserver au site un couvert forestier, tout en protégeant les milieux humides.

«Je suis ici depuis huit ans et je constate qu’il s’agit d’une bombe à retardement», a souligné Robert Gauvreau qui a imploré les édiles de trouver une solution porteuse d’avenir et qui satisfasse tous ses concitoyens.

 

Se portant à la défense de son dossier, le conseiller Normand Durant a quant à

lui clamé haut et fort que tout le conseil municipal était «vert», mais qu’il n’avait pas le choix que de se plier aux désidérata du propriétaire, le groupe Verdier.

Un autre citoyen en colère, Fredéric

Deschêsne, a demandé la démission du maire, tandis qu’un partisan de M. Cardin l’a vertement rabroué.

Quand un intervenant en faveur du projet a demandé à ceux qui étaient pour, au moins quinze à vingt personnes, sur une assistance d’au moins soixante, ont levé spontanément la main.

«Peut-on avoir un référendum?» a alors demandé Pierre Grenier, qui fut chaudement applaudi par l’assemblée.

Ce à quoi le maire a répliqué que la décision se prendra le jour de l’élection. Ce à quoi, Georges Pothier a répliqué: «Si c’est pas un référendum, pourquoi pas une élection référendaire?»

Finalement, après avoir entendu  de nombreux témoignages, le maire a donné 30 jours aux intéressés pour lui présenter des mémoires écrits. 

Il n’a pas écarté l’idée d’un bulletin référendaire avec le bulletin de vote, le 3 novembre prochain.  

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de