« Les élèves doivent être au cœur de ce projet-là. » — Christine St-Pierre

Par Isabelle Houle
« Les élèves doivent être au cœur de ce projet-là. » — Christine St-Pierre
La ministre Christine St-Pierre, pressée de question quant à l’avenir de ce projet de complexe sportif qui tarde à voir le jour. PHOTO: Isabelle Houle

Dossier du complexe sportif

En point de presse lundi matin (16 octobre), la ministre responsable des Laurentides, Christine St-Pierre, et le député de Bertrand, Claude Cousineau, se sont prononcés sur l’emplacement du complexe sportif. Ils croient que le seul site censé reste celui près de l’école Augustin-Norbert Morin à Sainte-Adèle.

C’est lors de la présentation du site où sera construit un terrain de football et de soccer synthétique, derrière l’école Augustin-Norbert-Morin, que la ministre et le député ont déploré les récents comportements des maires quant au dossier de l’implantation du complexe sportif. Rappelons-le, le conseil des maires a laissé le soin au nouveau conseil à venir de statuer sur le site de ce grand projet, attendu depuis plusieurs années.
« Ce sont les élèves qui sont au cœur de ce projet-là, ce ne sont pas les ego politiques de chacun. C’est à côté de la polyvalente, il y a 1 100 élèves qui vont profiter d’une infrastructure extraordinaire en plus d’un terrain ici », affirme Christine St-Pierre.
Claude Cousineau abonde dans le même sens : « On devait faire ce matin la pelletée de terre pour le complexe sportif. Partout dans les documents, il est toujours prévu que ce soit un partenariat avec la Commission scolaire des Laurentides. »

La subvention par tous les moyens

Monsieur Cousineau ne voit pas de problème quant à la condition des gouvernements provincial et fédéral que la MRC soit propriétaire du terrain pour obtenir une subvention, en vue de la réalisation du projet.
« Pour toute la question du bail, du coût, de la vente ou de la location, on a des réponses à ça, puis tout ça, c’est réglable. Pour l’instant, il faut aller de l’avant pour la construction d’un complexe sportif qui va servir non seulement aux élèves, mais aussi à l’ensemble des dix municipalités de la région. Il est temps qu’on bouge! »
Du côté de la Commission scolaire des Laurentides, Sylvie Laganière, vice-présidente, affirme qu’aucun obstacle ne pourra empêcher l’implantation du complexe sportif.
Questionnée à savoir si la Commission scolaire est prête à céder le terrain pour que la MRC des Pays-d’en-Haut devienne propriétaire du terrain, elle ne ferme aucune porte. « Pour nous, il est impensable que le complexe soit ailleurs qu’à côté de l’école Augustin-Norbert-Morin. On réitère le fait qu’on a toujours été partenaires dans ce projet-là et qu’on va trouver la meilleure solution pour tout le monde, d’abord pour les enfants, et pour l’ensemble des citoyens. Il n’y a aucune solution qui pourrait être négligée. Ça fait tellement d’années qu’on attend ce projet-là. »
Madame St-Pierre a conclu que le temps presse (mars 2021) pour la réalisation du projet selon le gouvernement fédéral.
« C’est demain matin! Le complexe devra alors être terminé et 66 % du projet est payé par le gouvernement fédéral et le provincial. C’est une occasion extraordinaire de doter la région d’un complexe sportif de haut niveau. »

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
André Roy Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
André Roy
Invité
André Roy

Le futur complexe sportif de Ste-Adele doit être construit à proximité de l’école secondaire. C’est une décision qui touche directement et de façon importante l’économie, la santé publique et la réussite scolaire des prochaines générations.